botkovitz

Philippe Botkovitz, quand il répondait comme ci-dessous aux questions du Petit Journal imaginait-il sa belle victoire aux élections face à un adversaire que tout lempnde pensait indéboulonable ? En hommage à son combat nous reprenons cet élément public de son action annonciateur des suites engagées concrètement à Verdun. Jean-Paul Damaggio

 

Entretien avec Philippe BOTKOVITZ, tête de liste «Verdun pour Tous»

 La genèse

«Ce sont les problèmes locaux qui nous ont incité à présenter une liste. Nous sommes tous impliqués dans la vie du village. Les problèmes de la commune sont évidents et visibles et des solutions existent. L'intérêt général est peu défendu à Verdun, que ce soit sur l'école, la jeunesse, le tourisme, le développement économique. Rien n'est fait dans ce sens et la commune présente de nombreuses carences en infrastructures et services à la population. Les choix d’investissement: enfouissement des lignes électriques, agrandissement de la mairie, ascenseur du rempart, zone artisanale St Pierre… c'est bien, mais ce ne sont pas des urgences. Le budget annuel étant limité c’est d’autant plus incompréhensible de dépenser l’argent public dans ces projets»

 La population

«Un noyau de quelques personnes s’est formé il y 3 ans pour réfléchir à comment changer les choses à Verdun. Les rencontres et les discussions avec les Verdunois confortaient notre démarche, le groupe a grossi, composé de natifs et de nouveaux habitants, pour aboutir à la liste « Verdun Pour Tous ». Il est devenu évident au bout de deux ans qu’il était incontournable de se lancer dans l'aventure de l’élection municipale 2014. Beaucoup de Verdunois sont conscients des carences en infrastructures et services à Verdun, et du peu qu’il est fait par la municipalité pour les combler. Ils ont conscience également du manque de démocratie dans la gestion actuelle de la commune. Notre travail, outre de travailler sur les dossiers, a été d’informer les verdunois, et notamment les habitants des lotissements qui ne sont pas tous au fait des problématiques locales. »

 Les problèmes

« Les problèmes rencontrés par les Verdunois sont nombreux. Les déplacements, par exemple avec de nombreux points noirs en termes de sécurité et de facilité d’accès entre quartiers, et entre quartiers et centre-ville. Des gens nous ont dit ne plus faire de vélo à Verdun depuis qu’ils y sont installés ! L'encombrement routier du centre est un point noir également. Les parents d'élèves sont en conflit avec la mairie sur le problème de saturation de l’école, auquel la mairie promet depuis 2008 sans jamais ne rien faire d’autre que d’empiler des algécos dans la cour de l’école. Aucune aire de jeux n'est proposée aux familles avec enfants, comme aucune zone de détente aménagée n’existe pour les jeunes et les adultes. Autre sujet, la vie associative : elle est presque intégralement concentrée sur la MJC, ce qui limite sensiblement la créativité et l’animation dans la ville. Le dynamisme économique et social du centre-ville est mal en point et peu de choses sont faites pour améliorer les choses. Le tourisme lui aussi est négligé, alors que Verdun a un vrai atout en la matière.»

 Les solutions

«Si nous sommes élus un audit des comptes, des projets engagés et de la dette de la municipalité sera fait, afin de consolider notre programme pour les 6 années à venir. Un certain nombre de chantiers sont à engager mais nous avons une équipe qui a prouvé sa motivation, son énergie, sa disponibilité et ses compétences depuis plusieurs mois. Plusieurs d’entre nous ont d’ailleurs déjà prévu de passer à mi-temps dans leur activité professionnelle actuelle, afin de pouvoir s’impliquer au maximum dans la tâche. Le soutien de la population et la certitude de défendre l’intérêt général feront le reste. »