cladel_statue

 

Le_Figaro

Cliquez sur le lien pour accéder au texte.

 

En mars 1925, le Sénat octroie un peu de son jardin pour y installer une statue de Marius Cladel représentant son père. C'était une façon de témoigner de la victoire du Cartel des Gauches.

Les amis de Cladel encore nombreux s'enthousiasment et toute une page du Figaro du 14 mars (Léon aurait aimé que ce soit le 18) est consacrée à l'événement d'où les textes de Léon Lafage et Maurice Guillemot avec des lettres de Cladel, deux poésies de lui, et le portrait qu'en a fait M. Bracquemont et qui dort aujourd'hui dans une réserve de musée. Quant à la statue elle ne dort pas, elle a été fondue en 1943 par les Allemands !

Encore une lecture poignante et vivante surtout quand sous la plume de Maurice Guillemot ont peu lire le récit des ultimes moments de Cladel.

Jean-Paul Damaggio