Le fameux théorème de Fermat a effacé la jubilation générale du personnage à jouer avec les nombres en toute occasion.

Voici la conclusion d'une lettre à Pascal du 25 septembre 1654 : un_probl_me_que_pose_Fermat___Pascal

 J'ai aimé les jeux avec les nombres grâce surtout à M. Boubila. Auparavant M. Lachaud n'avait poussé vers les joies du raisonnement mais en classe de seconde comme M. Boubila nous parlait des nombres au CP, détachant pour la première fois le nombre de son utilité (ne pas dire 3 pêches + 4 pêches = 7 pêches mais seulement 3 + 4 = 7 ce qui à l'époque était une révolution) il donnait au nombre sa fonction propre. Cet exercice de Fermat, la façon qu'il a de le présenter pourrait donner au jeu sur les nombres toute sa splendeur. Quant à la démonstration….

J-P Damaggio

 

Les réponses au problème (sauf erreur):

37 = 12 + 62

29 = 22 + 52

17 = 12 + 42

13 = 32 + 22

5 = 12 + 22

 

37 = 3 X 22   +52

31 = 3 x 32    +22

19 = 3 x 1 + 42

7 = 3 X 1 + 22