P1170722

 

Charlie Hebdo du 27 mai vient d’évoquer Lucien Bonnafé en rendant compte du livre de Didier Daeninckx : « Caché dans la maison des fous ».

Ce détour m’a incité à me replonger dans les nombreuses lettres que nous avons échangées avec Bonnafé et que j’ai appelé les Bonnafééries.

Cette correspondance a débuté début 1986 car avec Marcel Maurières nous entamions un travail sur 1936 et à ce moment là, Bonnafé était intervenu à Montauban. Par ailleurs, débutait un mensuel, M, qui unissait Bonnafé et Lefebvre et auquel moi-même j’ai apporté ma modeste contribution.

Ces deux faits nous ont permis de nouer de riches échanges.

Je reprends un des textes transmis où Lucien Bonnafé raconte ses rapports avec le PCF ; il imagine répondre à une suite de procès qui permettent de suivre sa vie. Les questions peuvent paraître circonstacielle pourtant elles font référence à un problème universel : la lutte contre le dogmatisme. Et celui du PCF n'a jamais été seul et n'a jamais disparu. JPD

Bonnaf__le_proc_s

Ce texte date de 1982 car en 1977 Bonnafé a pensé que le PCF en avait enfin fini avec le dogmatisme. D'où le livre publié aux Editions sociales qui étaient la maison d'édition du PCF. Mais dès la fin de 1977 il a dû déchanter. Le texte mériterait des annotation pour être mis dans le contexte mais...

 Dans ma bibliothèque j’ai le peu de livres publiés par Bonnafé :

-          Dans cette nuit peuplée, 18 textes politiques, Editions sociales, 1977

-          Psychiatrie populaire, Par qui ? Pour quoi ? Scarabée, Céméa, 1981

-          Désaliéner ? Folie(s) et société (s), Presses Universitaires du Mirail, 1991 

 

Jean-Paul Damaggio