les prunes

Cet été est celui des révoltes des éleveurs français qui ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Certains en déduisent : révolte des paysans.

Sauf qu'à ma connaissance les producteurs de fruits, s'ils font marcher au haute dose les canons anti-grêle, c'est que les récoltes sont cette année exceptionnelles dans leur ensemble.

Dans mon jardin, ce furent les cerises à la profusion, puis aujourd'hui les prunes et en même temps les mirabelles et demain les poires.

Plusieurs branches ont cassé, les arbres étant un peu âgés. Et je n'ai pas mis assez de soutiens.

Sur la photo un plateau de prunes, avant de rejoindre le congélateur, d'où elles sortiront pour une tarte.

Hier ce fut la série de bocaux de pêches plates. Un délice l'hiver.

La question paysanne est trop multiple (je ne dis pas trop compliquée) pour que les médias distinguent un producteur de lait de vache et un producteur de lait de chèvre. J-P Damaggio