la chanson

Pendant la cérémonie les officels écoutent la célèbre chanson de Jean Ferrat : Nuit et Brouillard.

Plus de photos et de commentaires avec le lien à la fin de l'article.

Le 22 octobre 2015 la mairie de Castelsarrasin a accueilli, dans son salon d'honneur, beaucoup de personnes désireuses d'honorer une famille suite à la décision, le 25 février 2014, de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem qui a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Pierre et Suzanne Dreuilhe.

Voir les éléments sur internet.

http://www.yadvashem-france.org/les-justes-parmi-les-nations/les-justes-de-france/dossier-12784/

http://www.ajpn.org/juste-Pierre-Dreuilhe-3848.html

 "Monsieur Jacob était présent. De mai 1940 à 1942, sa famille se réfugie dans le Tarn-et-Garonne. Mais, à partir du 11 novembre 1942, les Jacob craignent les rafles qui se multiplient dans la région. Ils s'installent à Castelsarrasin, rue du Soleil.

Pierre et Suzanne Dreuilhe vont protéger la famille Jacob en les hébergeant toutes les nuits dans une chambre qu’ils rejoignaient par un escalier en bois extérieur à leur maison, rue de l’Egalité. Pierre et Bernard se rendaient dans cette cachette à la nuit tombée et leurs parents les rejoignaient une demi-heure après, et ce jusqu’à la Libération. La sœur de Raymond Jacob, Madame Lion, son époux et leur fils Robert ont également bénéficié de la protection de la famille Dreuilhe pendant cette période. Pierre Dreuilhe avait également à plusieurs reprises permis à des familles juives de passer la frontière espagnole."

 Cette cérémonie de remise de médailles de Justes parmi les nations a permis de repenser à ce moment d'histoire. Voici en images quelques commentaires de la cérémonie.

La_famille_Dreuilhe_justes_parmi_les_nations