dominique porté

 

Je ne découvre qu’à présent ce petit livre (75 pages) de 2007 écrit par Dominique Porté et publié aux Editions Singulières. Il fourmille d’informations qui sortent l’antisémitisme de la réaction populaire épidérmique dans laquelle il est parfois confiné. Le juif ne serait que le bouc émissaire d’un peuple sans éducation. La haine du juif ne pourrait pas être une œuvre intellectuelle de haut vol à part chez quelques individus.

Le livre rappelle au contraire que pour des raisons diverses l’antisémitisme peut être au cœur d’institutions savantes et en particulier chez les historiens qui ont en charge de l’étudier.

Ce petit livre me rappelle celui de Patrick Tort et Lucien Bonnafé sur un seul de ses intellectuels, le docteur Carrel qui était si méconnu qu'il avait eu droit à de nombreuses plaques de rues qui lui ont été, après le rappel des faits, enlevées.

Et que quelques-uns aient sauvé des juifs pour mieux masquer leur antisémitisme oblige d'autant plus à l'étude.

J-P Damaggio

 

 

J-P Damaggio