Une_de_l_espresso_91

espresso

 

J'ai déjà publié pour 1992 les dessins d'Altant dans ce journal :

http://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2015/09/15/32630698.html

Une couverture d’hebdo n’est pas essentiellement le reflet du contenu du journal mais le témoignage du lectorat que l’on veut accrocher. En ce sens, en prenant une série, elle reflète l’état d’une opinion que l’on veut tour à tour inquiéter et rassurer. Inquiéter avec la guerre, rassurer avec les Unes des vacances.

Les années suivantes la Une comportera plus de références aux articles du journal.

Par rapport à la France la place réduite de la politique est surprenante dans un pays pourtant fortement politisé.

Pendant trois ans j’ai été abonné six mois à ce journal où j’avais le plaisir de découvrir Altan à la première page et Umberto Eco à la dernière. Nous étions au moment où le PCI changeait de nom, au moment où Berlusconi préparait son entrée en politique. Ceci étant, depuis, l’Italie n’a pas cessé de se transformer profondément.

Jean-Paul Damaggio