couv les orients

Format A4, tout en couleur, nombreuses photos,

10 euros, 60 pages

Cette publication me remet la tête entre le marteau et l'enclume. L'enclume c'est l'idée raciste bien connue en France qui veut que l'Orient soit celui des maudits arabes, et le marteau qui frappe c'est l'angélisme aussi vieux que le racisme, qui veut chanter les mythes des douceurs orientales.

Dans le cloître de Moissac nous trouvons la trace de plusieurs Orients, celui d'avant les musulmans, celui du Moyen-Orient, celui des artistes mudéjars, un chef d'œuvre de l'art roman qui nous prouve que la mondialisation ne date pas d'aujourd'hui.

Un chef d'œuvre qui n'a pas la notoriété méritée. Si je prends le dossier art roman de Wikipédia, Moissac est seulement présent au détour d'une phrase ! En ce lieu, autour de l'an 1000 vont se croiser les cultures majeures de l'époque et cet ouvrage braque le projecteur sur un aspect peu présenté.

Mais bon il suffit de lire… J-P D.

 

Sommaire

 

Introduction avec le cas André Serres

Le livre d'Alem Surre-Garcia

Sur la cathédrale du Puy en Velay

Qui était Jules Momméja ?

Les piliers aux thèmes orientaux du cloître

Témoignage de Marcel Durliat

Témoignage de Régis de la Haye

Témoignage d'Emile Mâle

Le cas du tympan de Conques

A propos du porche : E. Lambert

Momméja parle d'Edward Larroque

Sur le mot sarrazin, Salah Guemriche

André Serres, Momméja et Moissac

Photos diverses

Bibliographie