250px-Mapa_cultura_chancay

Charles C. Mann rappelle que dans les livres scolaire d’histoire de 1967 aux USA, apparaissaient quatre berceaux de la civilisation : la vallée du Tibre et de l’Euphrate, foyer du Summer ; le delta du Nil en Egypte ; la vallée de l’Indus au Pakistan ; et la vallée du Fleuve Jaune dans le centre-est de la Chine. Un vision plus mondiale que celle des livres scolaires de France au même moment où les deux premiers berceaux étaient présents mais pas les deux suivants. Comment, expliquer que même en 1987 les berceaux comme ceux des Aztèques, Mayas et Incas soient absents ? Car ils ont influencés beaucoup plus tard la vie mondiale ? En fait, les Amérindiens sont restés des « sauvages » (bons ou mauvais) pendant longtemps, voire jusqu’à aujourd’hui parfois !

 Qu’est-ce qu’une civilisation ?

J’en suis arrivé à cette définition personnelle : une civilisation est civilisation tant qu’elle est capable de se remettre en cause en tant que civilisation. A se remettre en cause, une civilisation est capable de capter les éléments d’autres civilisations et de ce fait elle prend le dessus, et alors elle se donne comme modèle, se fait empire et à son tour se fossilise et disparaît.

Pour les Chancay (le Norte Chico en orange sur la carte), les Mochicas du Pérou, et autres cultures de la côte, les Incas n’étaient que des barbares qui les éliminèrent, et à découvrir pas à pas leur civilisation dotée des plus grandes villes du monde au temps de Summer, on comprend mieux leur jugement. Contrairement aux vestiges Aztèques, Mayas ou Incas, les leurs furent ensevelis par le sable sur le bord de mer, le long de la côté péruvienne et ne furent découverts que très tardivement (en fait les découvertes se font actuellement). Des civilisations aux mystères considérables : c’est seulement en 1983 qu’à Arica, plus au sud, on a découvert 96 momies permettant de mieux s’interroger sur les Chinchorros ; c'est seulement en 1987 que plus au nord, à Lambayeque, on découvre le senor de Sipan etc…

 Inversement à l'Eurasie où les communications ont permis aux inventions de circuler assez vite (le papier de Chine, la numération de position d'Inde, les moulins arabes), il n'y en a pratiquement eu aucune entre Aztèques et Incas.

 La civilisation des Amériques, dont aujourd'hui 3/5 des échanges agricoles reposent sur leurs inventions, pour avoir été coupé du reste du monde, permet de réfléchir à l'histoire humaine, tout comme les Galapagos coupés du reste du monde permettent de réfléchir à l'histoire du vivant.

Peut-on rêver d'une civilisation s'affichant comme civilisation (car les barbares existent bel et bien : je refuse le relativisme) sans se prétendre un empire ? J- P Damaggio