simon rodriguez 3

Après la naissance étrange de l'enfant abandonné, celui-ci se mit cependant à grandir, et un jour, sous l'effet de la rage, le jeune Simón Carreño décida de s'appeler pour toujours du nom de sa mère (elle était connue autant que son père) et il est devenu Simón Rodríguez ! Comme pour déclarer la guerre à toute l'humanité !

extrait du livre

Karl Marx, Sur Bolivar

suivi de Bolivar-Bonaparte ? J-P Damaggio

et Lettres de Bolivar, Flora Tristan 15 euros,

Editions la brochure, 156 pages ISBN 978-2-917154-87-8

 

simon_rodriguez