Comme me l'a fait observer un lecteur de ce blog Edmond Campagnac est né à Nègrepelisse le 14 février 1880. Ce jour là devant le maire Marcelin Viguié le père Campagnac, Marie Pierre Jean Antoine âgé de 25 ans, facteur à la station de chemin de fer, demeurant au lieu de la Porte Haute, commune de Nègrepelisse a déclaré la naissance d'un enfant de sexe masculin le 13 février, de Garibaud Marie âgée de 19 ans, sans profession. L'enfant a eu les prénoms suivant Pierre Edmond Lezin. Le père signe et un charpentier et un tisserand sont les témoins.

Grâce au bon travail du secrétairee nous trouvons sur l'acte de naissance la date de son mariage le 25 juillet 1907 à Paris -7éme arrondissement avec Adrienne Joséphine Marthe Mermet Cachon, et il est décédé à Dourdan Seine et Oise le 20 janvier 1948.

 J'avais émis l'hypothèse d'une naissance à Caussade à cause du lien mentionné par Jules Momméja entre Caussade et Campagnac. En fait dès 1881, la famille Campagnac a quitté Nègrepelisse et c'est ainsi que j'ai découvert la naissance du frère d'Edmond à Caussade : Campagnac naissance 1889 : le 28 octobre Pierre Octave Ernest fils de Pierre Jean Antoine épicier 37 ans demeurant à Caussade. La mère Marie Garibaud 31 ans est toujours sans profession.

 En 1891 le père a 39 ans, il est toujours épicier à Caussade mais il vit seulement avec sa fille de 13 ans, Irma, et sa tante de 60 ans Arnaud Marie. Où sont passés les garçons et la mère ? Ils sont alors Rue Notre Dame.

En fait Marie Garibaud est décédé à 31 ans, après avoir donné naissance à son dernier enfant, le 25 novembre 1889, mentionné ci-dessus. Un épicier et un teinturier voisins de la défunte font la déclaration. Elle était née à Montauban fille de Jean Garibaud et Combalbert Marie et était bien l'épouse de Pierre Jean Campagnac de 37 ans.

Voilà un éclairage au sujet de cet historien, robespierriste convaincu, que j'ai souvent croisé sans le connaître. En particulier en étudiant le cas Cladel. A suivre. J-P Damaggio