los templarios

Le crime organisé continue ses ravages au Mexique dans l'indifférence générale. Or ce qui s'y passe depuis dix ans doit alimenter, me semble-t-il, à une réflexion générale sur l'état de nos sociétés.

Donc hier il y a eu 54 morts en dix lieux différents et voici le bilan :

Guerrero: 15 victimes

Michoacán: 10 cadavres calcinés

Hidalgo: un chef policier et son adjoint assasinés.

Zacatecas: 8 morts dans un règlement de comptes

armée mexicaine

Chihuahua: 5 tués dans divers affrontements

Tamaulipas: deux corps brûlés

Sinaloa: 4 crimes à Culiacán

Jalisco: trois assassinats

Edomex: deux assassinats à Tlalnepantla

Ciudad de México : trois assassinats.

Ces drames interviennent juste après les cris de victoire du gouverneur de Michoacán qui, chiffres à l'appui, s'est réjoui de la baisse réelle de la criminalité. Sauf qu'aussitôt des journalistes lui ont fait observer que dans cet Etat en question, la criminalité s'était déplacée et qu'il aurait dû regarder au-delà de la capitale. Jean-Paul Damaggio