grotte bruniquel (1)

grotte bruniquel (2)

http://caussade-speleo.com/la-grotte-de-bruniquel-un-site-archeologique-exceptionnel/

 Dernièrement la grotte de Bruniquel a fait parler d'elle à nouveau. Preuve qu'il était très utile de la protégere plutôt que de la livrer au tourisme.

Ci-dessus le lien pour aller voir la présen tation du spéléo-club de Caussade.

Je propose cet artice car par hasard je retrouve dans mes archives deux éléments des articles de 1992-1993 (je n'ai pas la date exacte) que je donne ici.

De 47 000 ans on est passé à présent grâce à la protection du cite à 125 000 ans ! JP Damaggio

 

La Dépêche, date inconnue (peut-être décembre 1992)

Découverte en février 1990 par un archéologue amateur de Caussade, la grotte de Pouxets, près de Bruniquel, livre ses secrets (lire notre édition d'hier). Il y a quelque temps, quelle n'a pas été la surprise des spéléologues de découvrir, à environ 350 mètres de l'entrée, une sorte de barrage constitué d'une centaine de stalagmites et stalagtites brisées qui forment un petit muret de toute évidence réalisé par des mains humaines et ceci dans une zone souterraine profonde. Nous avons rencontré Michel Soulier, de la Société spéléologique-archéologique de Caussade :

 «Actuellement, l'on peut imaginer une ou deux hypothèses, à savoir que des hommes préhistoriques ont vécu dans ces lieux puisque la datation de cette structure est fixée entre 40 et 50.000 ans. On peut imaginer que des hommes ont construit ce muret avec une tente faite de peaux qui aurait assuré un blocage à la base ou tout simplement se seraient assis pour éviter d'être au ras du sol. Mais il s'agit d'hypothèses et l'on ne peut pas dire exactement à quoi servait cette construction. Nous n'avons, à notre connaissance, rien de semblable datant de cette époque. C'est une première dans ce domaine. »

Ce vestige préhistorique se trouve à environ 40 ou 50 m au-dessous du haut du massif; cette cavité a été manifestement occupée par de nombreux ours, qui ont d'ailleurs laissé des traces, mais certainement pas en cohabitation avec les hommes, donc avant ou après eux. Dans un premier temps, le but des spéléologues est de conserver ce site, de se donner le temps d'étudier cette grotte qui risque fort de dévoiler d'autres secrets. Tout l'honneur de cette découverte revient à Bruno Kowalsczewski qui appartient à la Société spéléologique de Caussade.