nazon par Bouysset

J’ai très souvent croisé des écrits de Nazon au cours de mes études sur le XIXème siècle.

J’ai également croisé les dessins de Félix Bouisset.

Découvrir à la Villa des peintres de Montricoux le visage de Nazon dessiné par Bouisset c’est un choc même si le dessin semble avoir été réalisé à partir du buste sculpté par Lucien Andrieu (à moins que ce ne soit l'inverse).

Nazon (1821-1902) était lui-même peintre mais j’ai surtout croisé ses écrits, en particulier quand va se développer la presse après 1871. Il va écrire dans Le Républicain et faire pourtant l’admiration de Séméziès qui n’avait pour Le Républicain que dédain. Mais Séméziès savait placer l’art au-dessus de tout.

Et cette solidarité entre Bouisset et Nazon qui apparaît dans le dessin témoigne d’une solidarité magnifique de la fin du XIXème siècle entre les divers artistes.

Par la suite la concurrence, les jalousies, l'esprit de compétition prendra petit à petit le dessus et cette fraternité d’artistes, transcendant les opinions, sera perdue au détriment de l’art car il n’existe de progrès artistiques que par la confrontation constructive, non par les divers coups bas.

A Montricoux, la Villa des Peintres, par le rassemblement des œuvres, témoigne de cette solidarité et c’est ce qui en fait l’originalité. J-P Damaggio