07-jacques-canet-7

Grand moment d'humanisme, d'humour et… de cinéma.

Une salle presque pleine, un public réactif, beaucoup de jeunes, et un animateur en grande forme.

Je connaissais Jacques Canet (sur la photo) par des occasions bien différentes. Je le découvre acteur, réalisateur et animateur en verve, décontracté… sous le coup du trac !

Une valse en trois temps, chaque temps en trois pas.

Documentaire, film minute, fiction.

Sur le site de l'association vous pouvez revoir les films minutes : la femme qui se parfume, celle qui fait du repassage, et le joueur de golf.

En une minute, générique compris il faut, là aussi en trois temps : une intro, un développement et une chute, produire une émotion.

La caméra devient la reine des chutes quand l'acteur, l'actrice y met tout son art.

"L'association, Image’in ciné vidéo 31 est une association existant depuis 1958. Elle regroupe des passionnés de vidéo et cinéma non-professionnels, qui réalisent courts métrages et documentaires, en vue de les présenter à des projections publiques, festivals, ainsi qu'à des concours."

Pour reprendre la présentation du site.

La présence des réalisateurs et d'une actrice permet d'apporter quelques éclairages avec un absent notoire, celui qui a fait le film sur les sources d'eau chaude, et, avec humour, Jacques explique qu'il n'avait pas envie de devoir expliquer où sont les dites sources.

Humanisme avec les trois documentaires : après celui des sources aux nymphes charmantes, celui sur un musicien de rue, alcoolique conscient et celui sur une fanfare tout aussi amusante.

Humanisme avec trois fictions et la mer à boire, de Jacques Canet nous renvoie à cette drôle d'expression.

Le titre a d'ailleurs été utilisé pour un long métrage.

Un peu d'occitan est au rendez-vous.

Tous des amateurs ? Oui, si le sens péjoratif du mot n'est pas au rendez-vous.

Les réactions du public ont démontré que si les films sont autoproduits par des passionnés qui, à côté de leurs professions, consacrent des semaines à leur art, ils peuvent aller droit au cœur de tous.

Un grand bravo et on en redemande pour l'an prochain.

Un grand bravo aussi aux responsables du Vox qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour la réussite de la soirée. J-P Damaggio