no a rajoy

Le Comité fédéral du PSOE, bien que très divisé et en refusant de tenir compte de l'opinion de la base (sur la photo) vient de décider de laisser gouverner le Parti populaire de Mariano Rajoy. 139 votes pour cette décision controversée, et 96 voix contre dont l'ancien secrétaire général Pedro Sanchez mais qui était absent.

Donc le PSOE rejettera les politiques du Parti populaire, mais donnera tout de même l'investiture à Rajoy par l'abstention !

Javier Fernandez a déclaré que la résolution du Comité fédéral est «un mandat impératif» pour tous les députés socialistes au Congrès, mais va-t-il réussir à convaincre les partisans du NON ? Les députés des Îles Baléares, du Pays Basque, et de La Rioja Madrid parmi d'autres, ont déclaré vouloir voter NON.

Le point d'achoppement est avec les socialistes catalans, parce que Miquel Iceta a ouvertement défendu le «non» au sein du Comité fédéral et a demandé de la compréhension au PSOE pour que le PSC puisse prendre ses propres décisions. Iceta va convoquer l'organe directeur de la PSC pour proposer que les sept députés catalans votent «non» à Rajoy.

José Blanco a été chargé de mener durement les débats dans le comité fédéral : quatre minutes et aussitôt la parole coupée ! Cette décision est un tournant historique plus important encore que le référendum de l'OTAN ou de l'abandon du marxisme.

A titre de consolation pour les partisans du NON il y a eu un tweet de Pedro Sanchez: «Bientôt, viendra le moment où les militants vont récupérer et reconstruire le PSOE, un PSOE autonome et éloigné du PP et un PSOE où la base décidera ". A suivre. J-P Damaggio