Le Pen Le masque

Ceux là même qui prétendent qu’avec Marine, Le FN a changé, ne changent pas : pour eux le FN avance toujours masqué. Ceci étant, cette attitude n’a rien de surprenant : elle faisait les beaux jours des analystes du PCF où, querelles internes, or de Moscou et personnalisation à outrance faisaient les joies d’un journalisme de couloir. D’ailleurs l’or de Moscou revient avec le FN !

Vincent Jauvert a sans nul doute raison dans ce qu’il écrit sur les réseaux russes des Le Pen dans le Nouvel observateur du 23 octobre 2014 avec photos à l’appui. Tout comme le PCF usa de l’or de Moscou.

Olivier Toscer dans le Nouvel Observateur du 11 décembre 2014 va en remettre une couche avec : «le magot caché de Marine Le Pen».

Nous vérifions depuis 30 ans que de telles enquêtes sont sans conséquence sur le vote des citoyens ! Mais j’en conviens un journal ne peut avoir cet objectif qui appartient aux partis politiques.

Mettre en avant la guerre Marine/Marion, découvrir que Philippot est homosexuel, a aussi un rôle marginal dans l’histoire électorale du FN : encore une fois, de telles réalités souterraines misent en lumière sont utiles, mais ne signifient en rien que le FN avance masqué ! En est-il de même du bras de fer entre Marine et son père ? Il s’agit bien d’un affrontement entre deux lignes politiques qui date de 2002 et le personnaliser par la bataille entre deux chefs est quasi naturel dans la presse, une presse qui avait annoncé que Mégret était, pour la démocratie, beaucoup plus dangereux que Le Pen !

Comment peut-on imaginer un FN masqué quand d’autres disent que le FN dit tout haut ce que les gens pensent tout bas ? A moins que Marine soit plus masquée que son père vu son refus de toute provocation ? Je considère que, plus que pour les autres partis, les électeurs votent pour ce que dit le FN.

 Partir de la question : L’envolée du FN, à qui la faute ? me paraît plus productif que tout référence à un FN caché ! Le débat sur Le Nouvel Observateur du 19 juin 2014 après les élections européennes, entre Marcel Gauchet et Frédéric Lordon se termine par les propos de ce dernier : « Et le FN n'a jamais eu d'autre intention que de renouer avec le capital un compromis de classe, peut-être légèrement teinté de démondialisation, mais qui en préserverait fondamentalement les intérêts hégémoniques et la position directrice dans la société - et les classes ouvrières ne peuvent être davantage abusées. »

Les abusés ont bon dos ! J-P Damaggio

P.S. Un ami m'ayant passé sa collection du Nouvel Observateur ça me permet un revue de presse à partir de mes préoccupations.

Cliquez sur le lien pour avoir accès au débat : Analyser_le_d_bat_sur_le_FN