rocha-1

Trump et les USA, Trump et Israël, Trump et l'Europe, comment se plaindre de manquer d'infos sur Trump ! Mais pourquoi l'Amérique latine a-t-elle quitté les radars quand on parle des USA ? La situation et le regard des Mexicains ne seraient-il pas plus éclairants que les bavardages qu'on entend ?

Je suis allé voir La Jornada et les nouvelles sont douloureuses, oui encore plus douloureuses que d'habitude.

Il m'est arrivé de passer par Cancun (une nuit) et jamais je n'aurai imaginé que même là, une bataille en règle puisse faire 5 morts dans les rues. Je dis une bataille en règle là où le tourisme est roi ! Dans un Yucatan plutôt paisible. Et non content des meurtres à Cancun, drames dans une discothèque à Playa del Carmen !

Mais laissons de côté le quotidien de la guerre sale pour le quotidien tout simple, celui de l'augmentation du prix des carburants.

Je l'ai évoquée, la lutte continue, et Trump vient ajouter son grain de sel. Non content d'avoir des galères internes, les menaces de Trump viennent peser de tout leur poids sur la situation de crise d'autant plus profonde que rien ne vient du côté de la classe politique.

Tout le Mexique doit-il pratiquer l'union sacrée contre la guerre déclarée par le voisin du nord ?

Les révoltés de toutes les causes justes doivent-ils la mettre en veilleuse pour ne pas affaiblir le pouvoir en place dans ses négociations avec Trump ?

Car c'est le premier élément de l'agenda de Trump : renégocier les accords de libre échange avec le Mexique !

Le gouverneur du Campeche, Alejando Moreno Cárdenas, a rejoint l'initiative du Grupo Experiencias Xcaret et de l'entreprise Coconal qui ont annoncés la décision de ne plus acheter de véhicules Ford, à cause de la décision d'abandonner la construction de l'usine à San Luis Potosí.

 Le 12 Janvier 2013, lorsque le 60e anniversaire de l'un des livres fondamentaux de la littérature mexicaine a été célébrée, Le Llano en flammes, de Juan Rulfo, le sous-commandant Marcos a écrit la déclaration «Mettre le feu avec de l'essence." Le titre était non seulement une déclaration en lien avec le contenu de ce livre historique, l'échec de la Révolution mexicaine et la misère des paysans étant restés un fait. Et en effet ce que les zapatistes n'ont pas réussi, ce que les narcos n'ont pas réussi, le gasolinazo peut le faire, semer la même colère dans tout le pays. J-P Damaggio