Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos urnes ?

 

Labeyre Simon

Les renards sont rusés, les taupes myopes et les corbeaux ont gagné le mauvais lot, dans l'animalerie humaine. Ils ont été affublés du triste rôle de facteur nocturne distribuant des lettres anonymes.

L'anonymat progresse en ces temps d'internet mais à Verdun sur Garonne il prend une tournure grave et même très grave dont manifestement les Tarn-et-Garonnais n'ont pas conscience.

La triste histoire a déjà été contée sur ce blog et j'y reviens aujourd'hui parce que le résultat de la pétition citoyenne lancée en soutien au conseil municipal de la ville, victime des corbeaux, a été remis aujourd'hui au cours d'une cérémonie émouvante.

Presque 500 signatures ce qui est déjà bien mais, à mon sens, insuffisant.

trois conseillers départementaux (1)

L'animateur de cette initiative citoyenne (dernière photo) a rappelé la liste des soutiens. Un seul parti politique a publié une déclaration départementale en soutien aux élus victimes d'intimidation allant jusqu'à des menaces de mort (je voulais mettre le lien mais le site du PS82 est pour le moment inaccessible). Il s'agit du parti socialiste qui, cependant a été moins courageux au niveau local puisque la section a refusé de soutenir la pétition.

Pour les autres partis, des signatures individuelles dont celle de quatre conseillers départementaux, un de droite, M. Albugues (le candidat LR de la circonscription), un PS Ghislain Descazeaux (excusé pour on absence), et deux élues présentes représentantes du président du Conseil départemental, M. Astruc, Mme Jalaises et Mme Debiais Francine qui ont su se faire entendre.

la maire de Verdun

Au nom d'EELV Gérard Onesta s'est exprimé pour surtout remettre en cause l'attitude scandaleuse du préfet qui est allé jusqu'à suggérer au conseil municipal de démissionner pour vérifier sa légitimité ! Des corbeaux font de l'intimidation et il faudrait leur donner raison ?

Je précise que je tiens au pluriel de "corbeaux" car je vois mal une seule personne distribuer dans toutes les boîtes à lettres de la commune une lettre anonyme. Une action concertée et non un acte isolé !

En tant que sénateur, François Bonhomme (LR) a indiqué qu'il était intervenu auprès du préfet et du ministre de l'intérieur pour dénoncer cette situation intolérable.

Le communiste Maximilien Reynès-Dupleix s'est associé à l'indignation générale.

Mais pour ces partis là, qu'ont-ils fait pour susciter des signatures ?

verdun sur garonne

Le représentant de la France insoumise était présent mais discret.

Le présentateur a salué le seul maire du secteur qui s'est affiché aux côtés des élus de Verdun : la pétition était là pour ça, pour que des citoyens fassent preuve de solidarité. J'ai noté la présence d'un autre maire parmi les signataires : celui de Saint Aignan.

François Bonhomme peut agir en tant que sénateur, mais pas un seul élu municipal de Montauban n'a souhaité apporter son appui (de la majorité comme de l'opposition). Par négligence peut-être. Or le cas de Verdun est emblématique d'une détérioration générale de la démocratie. Ce que la rencontre a bien fait ressortir.

Aussi, quand les élus ne se laissent pas impressionner il faut les soutenir. La maire a par exemple rapporté le propos résigné de Mme la Procureure : "La vie politique, c'est ça !" Non, la vie politique ce n'est pas le droit d'avoir peur de rentrer chez soi le soir tard, parce qu'on exerce un mandat électoral ! Henry Farreny a suggéré d'aller devant la préfecture pour faire entendre la voix des démocrates mais il faudrait pour ça que la mobilisation franchisse un pas de plus. J-P Damaggio

 P.S. Le Blog Politique de France 3 Midi-Pyrénées a relayé l'action : ICI