13 mars 2017

Avec Clouscard

J’ai un peu repoussé l’achat puis la lecture de ce livre. La vie politique étant ce qu’elle est, j’ai décidé de me changer les idées et je n’ai pas été déçu du voyage. Un livre sidérant surtout pour un ignorant des mœurs culturelles parisiennes. Je découvre la fonction de Charlotte Delboo. Je ne connais rien de l’auteur, par contre j’avais eu la surprise de découvrir à ma porte de dénommé Clouscard (en 1995) venu en voisin de Gaillac jusqu’à Bruniquel. Plutôt que de commenter le livre je vous livre cet extrait avec justes quelques... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2017

Marx et le suffrage universel

Passionné depuis toujours par le moment électoral, j’en mesure d’autant plus les limites intrinsèques. Au nom des limites faut-il jeter le bébé avec l’eau sale du bain ? Non, il n’existe rien de mieux que le moment électoral pour mesurer l’état d’une société. En même temps les limites ne résident pas seulement dans l’axiome : « Hitler a été élu » d’autant qu’il n’a ensuite jamais présenté son cas devant des électeurs ! Aujourd’hui, on a un dictateur en puissance qui invoque la liberté d’expression en Europe... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2017

Serge Gainsbourg sur l’Humanité Dimanche en 1977

Comment les énumérer tous ? Son premier succès fut « Le Poinçonneur des Lilas ». Le public découvre un drôle de type, «noir», comme on dit «série noire» ou «humour noir». Rien pour séduire, à priori, rien pour appâter. Et pourtant, tout, déjà, pour retenir. Solitaire, amer, triste, cynique, des mots d'amour qui ne riment jamais avec toujours, lâchés au coin d'une bouche désabusée. Un masque. Une sale gueule, dira-t-il. Disaient-elles ? Elles, il les hait de trop les aimer. Cafard, blues, dans des nuages de nicotine. Si son masque... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2017

Fiction, friction à Cannes en 1968

J’arpente les rues de Cannes assez désespéré. Je suis arrivé dès l’ouverture du Festival de cinéma, le 10 mai, pour assister à la projection d’un seul film, ayant eu un billet d’entrée exceptionnel. Par solidarité entre immigrés, j’ai par chance un hébergement gratuit, sinon mon désespoir serait au zénith car je devine aujourd’hui que je vais être bloqué plusieurs jours dans cette ville insupportable pour moi. En ce 18 mai exactement, je présente mon billet, j’entre et enfin je vais revoir un film déjà découvert à Barcelone, voici... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,