gerda taro

Elena Poniatowka m'a poussé vers Gerda Taro, et Gerda Taro vers Vallejo.

Vallejo m'a poussé vers le Congrès des écrivains antifascistes de Valence en 1937.

Et ce Congrès m'a poussé vers… Gerda Tato.

Aragon - j'y reveindrai - ne pouvait que traiter la double question : le Congrès et la mort de Gerda qui interviendra peu après.

Et Aragon en 1937 c'est la revue Commune.

Coup de chance, le numéro de la revue sur le Congrès de 1937 est disponible sur Gallica.

Voici donc l'hommage à Gerda Taro que je reprends. J-P Damaggio

hommage_à_Gerda_Taro