Aujourd'hui nous savons à quoi nous en tenir. Tous les candidats seront connus demain soir ou samedi matin après vérification mais nous connaissons les plus importants. Le FN, Les Républicains, France insoumise, PCF, EELV, LO…. et Pinel. Déjà beaucoup d'électeurs s'interrogent sur leur vote.

 Voici le commentaire du Nouvel Obs :

"Tarn-et-Garonne. Le scrutin s’annonce compliqué pour Sylvia Pinel, toute présidente du Parti radical de gauche qu'elle soit. Le Front national de Romain Lopez menace. Marine Le Pen a obtenu 29,1% des voix au premier tour dans la 2e circonscription du Tarn-et-Garonne, et 45,7% au second tour… Sylvia Pinel devra tenter de capter les voix de Macron (19,8%). La République en marche lui donnera peut-être un coup de pouce : pour l’instant, aucun candidat n’est investi face à l’ex-ministre..."

 L'hebdo ne connaît qu'une face de la réalité, qu'une "menace". Rappeler que Mélenchon a fait presque jeu égal avec Macron aurait été mal placé ! (l'hebdo vient de comparer Mélenchon au général Boulanger !)

Donc une fois de plus je rappelle tous les éléments :

 Le FN a fait 29%, et aux législatives il fera sans doute autour de 25%.

Pour les Républicains le score est arrivé à 16,5% et Mathieu Albugues ne peut espérer mieux, faute d'un soutien actif de représentants des Républicains de la circonscription qui ne sont pas d'accord avec son soutien à Barèges au Conseil départemental. Même s'il est le premier candidat aux législatives à avoir frappé à notre porte dans le cadre d'une action de terrain importante, il reste surtout un ancien assistant parlementaire, et, un temps, un chargé de communication à la mairie de Montauban, ce qui en fait un homme d'appareil.

Pour Macron, 19,8%, avec Pinel comme candidate non avouée c'est en effet pas gagné car elle ne peut espérer rassembler cet électorat.

 Mais pourquoi les commentateurs font l'impasse sur le score de Mélenchon : 18;6% ? Car il y a la division avec le PCF ?

Parce que comme l'écrit Gérard Valles nous sommes dans "un territoire fortement ancré à droite" ? Mais il n'est ancré à droite que parce que le PS, depuis des décennies, refuse d'y conduire la bataille nécessaire. Si en Tarn-et-Garonne il y a une circonscription plutôt ancré à droite c'est celle de Montauban !

 

Dans son article très utile Gérard Vallès qui était bien placé pour expliquer l'absence de candidat Macron, dit plusieurs choses justes, mais il se trompe quand il traite France insoumise de parti d'extrême-gauche. Ou alors avec 19% à la présidentielle pour Mélenchon la France est au bord de la révolution ! L'extrême-gauche ça sera LO et France insoumise s'inscrit dans une histoire de la gauche qui a été élargie.

Le propos de Gérard Vallès : "Dans cette deuxième circonscription, l’offre politique, du centre à l’extrême gauche, s’annonce pléthorique et vide de sens." N'est pas juste. S'il y a un candidat LO, EELV, PCF, France insoumise ça n'a rien de propre à la circonscription, ni à 2017 (12 candidats). J'ai tendance à penser le contraire : ces candidatures donnent tout leur sens à l'élection !

 Même si le score France insoumise et PCF se divise, j'ai là aussi tendance à penser qu'ainsi, les deux candidatures peuvent rassembler des électrices et des électeurs nouveaux. Qu'ils viennent du PS, de Jean Lassalle qui a fait un bon score dans la circonscription, ou d'abstentionnistes de la présidentielle, c'est le moyen de conserver un score assez haut.

 Et quant à parler de quadrangulaire, nous ne sommes pas aux municipales de Moissac. Il faut 12,5% des inscrits, ou arriver en deuxième position, pour se maintenir et vu la baisse de participation c'est très difficile. En conséquence si le FN est sûr d'être au second tour, la possibilité existe aussi pour France insoumise, ce que les commentateurs ne veulent pas voir. Or les candidats France insoumise sont des personnes impliquées dans la vie professionnelle réelle, des acteurs associatifs importants et je l'écris sans la moindre exagération, ils sont meilleurs que Mélenchon lui-même. Certes, tous les électeurs ne pourront s'en rendre compte mais la campagne conduite va y aider. Si bien sûr France 3 au lieu d'inviter le FN, les invitait eux, et d'autres de la circonscription, ça serait un bel acte démocratique.

J-P Damaggio