julian assange a le sourire

La Suède vient d'archiver les poursuites pour viol, contre Julian Assange.

Réfugié depuis 2012 dans l'ambassade d'Equateur à Londres pour éviter l'extradition il a toujours nié cet acte. Il a considéré que c'était une opération pour ensuite provoquer l'extradition vers les USA où, y compris avec Donal Trump, il est attendu de pied ferme ("une arrestation prioritaire") pour l'accuser d'actes en l'occurrence commis : la diffusion d'infos secrètes avec Wikileaks.

Va-t-il enfin sortir de son refuge ?

Il pourrait être arrêté par la police britannique car quand il s'est réfugié dans l'ambassade il n'avait pas fini d'accomplir les actes liés à une liberté conditionnelle pour un délit mineur. JPD

Info el telégrafo