Juste avant le premier tour la colère des médias contre Mélenchon a été grossière (quel plaisir de voir la peur de la classe dominante!) mais ce n'était qu'enfantillages à partir du soir du premier tour. Là, la position de Mélenchon est devenue l'horreur absolue ! Et depuis journalistes courtisans en tout genre adoptent deux attitudes, un soutien massif à Macron et l'insulte quotidienne contre Mélenchon qui soutiendrait le FN !

France insoumise a rompu l'union sacrée de la classe politique autour du "front républicain", union dont les élections démontrent depuis longtemps qu'elle ne concerne pas l'électorat, mais qu'importe ! Union sacrée qui se fabrique jour après jour un adversaire à sa mesure, le FN, et qui n'a pas digéré la consigne donnée : "pas un voix pour le FN mais pour le reste, à chacun de choisir". Ce qui, de manière répétitive, n'est pas aux yeux du journaliste courtisan, une consigne ! Or qui a permis de faire baisser le score du FN donné le plus souvent au-dessus de 25% et qui est tombé à 21 % ?

Donc un malheur sans nom s'annonce ! France insoumise devenant l'alternative à l'union sacrée, à la place du FN !

Tout indique que ce risque n'est pas pour cette fois, vu la machinerie mise en place. Le Monde se distingue dans la guerre anti Mélenchon, et si à la présidentielle, avec les moyens de communication propre à Mélenchon la riposte était possible, aux législatives ça devient beaucoup plus difficile pour de multiples raisons. Mais très vite les citoyens vont découvrir que l'union sacrée actuelle nous conduit contre le mur et que pour éviter de s'y fracasser la tête, le recours à France insoumise deviendra impératif. J-P Damaggio