Je reprends ce dossier de France bleu. FI est présent dans la moitié des circonscriptions. JPD

Législatives : les résultats du premier tour à Toulouse et en Haute-Garonne

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse

Dimanche 11 juin 2017 à 20:54 Mis à jour le dimanche 11 juin 2017 à 23:51

Avec une abstention record, le PS qui comptait huit bastions en Haute-Garonne, en a perdu sept dès le premier tour. La République En Marche arrive en tête partout, et sera opposée à la France Insoumise dans six circonscriptions sur dix. Le FN s'invite dans deux seconds tours.

 Premier tour des législatives en Haute-Garonne. A retenir : les députés socialistes ont été balayés, il n'y a qu'un candidat PS au second tour en Haute-Garonne. Pareil pour la droite. Deux circonscriptions verront un duel En Marche contre le Front National. Pour les six autres, ce sera un match entre macronistes et mélenchonistes. Le taux de participation est très faible dans le département : 52.55%, un électeur sur deux seulement est allé voter (contre 60.14% en 2012).

 1ère - Toulouse centre – Blagnac : Catherine Lemorton out, duel entre le candidat LREM désinvesti et la France Insoumise

 Catherine Lemorton a perdu son pari, celui de garder sa circonscription. Le PS est éliminé de justesse (14.9%) face à Pierre Cabaré le candidat choisi par En Marche puis désinvesti qui n’a pas pâti de ces dernières turbulences. Ce prothésiste dentaire est premier avec 33.7% des voix. Il sera opposé dimanche prochain à l’avocate Claire Dujardin, candidate France Insoumise (18.3%)

 2ème - Toulouse, l'Union Montastruc : Gérard Bapt n'est plus député, match LREM face à une Insoumise

 Gérard Bapt, député depuis 1978, va devoir laisser son siège. Il est d'ores et déjà éliminé (14.4%), troisième au profit du candidat macroniste Jean-Luc Lagleize, patron du Modem 31 arrivé en tête avec 37.6% des suffrages devant la professeur de piano insoumise, Anne Stambach-Terrenoir (15.4%). 550 voix seulement suffisent aux mélenchonistes pour effacer Gérard Bapt de la scène politique nationale. Christine Gennaro-Saint, numéro 2 des Républicains 31 est quatrième (11.3%). Le FN cinquième (10%) et Salaah Amokrane ancien Motivé soutenu par Benoît Hamon récolte 6/% des voix.

 3ème - Côte Pavée, Balma : la droite en ballotage défavorable face à LREM

 Corinne Vignon, la maire de Flourens, a réussi l'un des meilleurs scores des candidats LREM avec 39.6% des voix. Elle sera opposée à la députée en place et patronne des Républicains 31, Laurence Arribagé qui devra batailler ferme avec ses 22.3% au premier tour. Seule la France Insoumise passe les 10% d"'exprimés, Gilles NAUDY est troisième mais éliminé (12.4%). La conseillère départementale socialiste Isabelle Hardy et la conductrice de bus du Front National, Sonia Decamps sont à 8.6 et 6.6%

 4ème - le Mirail Rive Gauche : Martine Martinel balayée par les Insoumis et En Marche

 Martine Martinel, la députée PS en place, n'arrive que quatrième avec 10.1% des voix. Elle est même battue par l'adjoint toulousain LR Bertrand Serp (13.3%). Au second tour, s'opposeront Mickaël Nogal, le chef de file des macronistes en Haute-Garonne arrivé en tête (36.1%) et Liem Hoang-Ngoc, économiste gersois proche de Jean-Luc Mélenchon qui réalise ce dimanche le meilleur score des insoumis sur les dix circonscriptions avec 21% des suffrages exprimés. Le Front National obtient 6.7% des voix avec Maïthé Carsalade.

 5ème – Frontonnais : le FN au second tour, contre En Marche

 Dans cette circonscription détenue par Françoise Imbert (PS) qui s’est retirée, c’est sans réelle surprise un duel entre le candidat du Rassemblement En Marche Jean-François Portarrieu, neveu de la députée sortante, largement devant (37.7%) et le Front National avec le numéro 1 du FN en Haute-Garonne, Julien Léonardelli arrivé second avec 16.7% des voix. France Insoumise est troisième (14.5%), devant le maire de Villemur, l’UDI Jean-Marc Dumoulin (11.2%). La socialiste Sandrine Floureusses est cinquième (11%).

 6ème - Ouest Toulousain : Monique Iborra plébiscitée, un mélenchoniste ex-vert face à elle

 Monique Iborra, la députée sortante, ancienne socialiste, macroniste de la première heure a réussi son premier tour : 39.5%. Elle sera opposée au conseiller d'opposition columérin Patrick Jimena, écologiste parti défendre les couleurs de la France Insoumise (15.8%). La jeune socialiste Camille Pouponneau est troisième avec 12.2% des suffrages, le FN de Michèle Pellizzon juste derrière (10.7%)

 7ème - Volvestre : le FN s'offre un autre second tour, face à En Marche

 Dans le Volvestre où le socialiste Patrick Lemasle régnait depuis trois mandats, là encore la vague Macron a joué en faveur de l’adjointe au maire de Toulouse Elisabeth Toutut-Picard (37.4%) qui a obtenu plus de deux fois plus de voix que celle qu’elle affrontera dimanche prochain, la conseillère régionale frontiste Marie Dombes (16.7%) au second tour. Éliminée de peu la France Insoumise sous les traits de Christophe Bex, qui a recueilli 15.1% des voix, 800 de moins que le FN. Le PS avec Marie-Caroline Tempesta n’a pas résisté (9.7%) ni LR avec Françoise Borret (8.5%)

 8ème - Comminges : le PS sauve l'honneur mais devra battre En Marche

 C'est la seule circonscription haut-garonnaise où le PS parvient à se qualifier au second tour. L'ancien rugbyman et restaurateur Michel Montsarrat pour LREM arrive en tête avec 33.3% des voix dans le Comminges, devant le dauphin de Carole Delga la députée PS sortante, son suppléant Joël Aviragnet (17.8%) qui dépasse le Front National de peu. Sa candidate Marie-Christine Parolin n'a qu'un millier de voix de moins (15.2%) que le PS mais n'atteint pas le taux d'inscrits nécessaire pour créer une triangulaire. Juste derrière, France Insoumise avec Philippe Gimenez arrive 4ème (14.1%). L'UDI avec Jean-Luc Rivière est dessous des 10%.

 9ème - Ramonville Portet : Christophe Borgel sorti, encore un duel Macroniste / Mélenchoniste

 Cela s'est joué à un peu plus de 2.000 voix, 5.5 points d'écart entre Christophe Borgel le député PS sortant (13.4%) et Manuel Bompard, le toulousain directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon (18.9%). Face à M. Bompard, ce sera la journaliste de France 3 ralliée à Emmanuel Macron, Sandrine Mörch arrivée largement en tête ce dimanche (37%). Le Front National est quatrième (10.6%), la candidate de la droite et du centre cinquième (8.9%).

 10ème - Lauragais : Kader Arif victime lui aussi du duo LREM-Insoumis

 Dans le Lauragais, les ténors de la politique ont été balayés et en premier lieu, le député sortant, le PS Kader Arif qui arrive 5ème avec 7.8% des voix. Dimanche prochain, c'est le candidat macroniste Sébastien Nadot, professeur de sport, qui se qualifie largement (39.3%) devant la conseillère municipale d'Escalquens Monique Fabre pour la France Insoumise (13.9%). Arnaud Lafon (LR), le maire de Castanet est troisième avec 10.8% des voix et éliminé, tout comme le Front National, 4ème avec Mathieu Lachuries (8.7%). La maire de Saint-Orens, Dominique Faure (UDI) est battue à plates coutures avec seulement 7.1%.

 En Haute-Garonne, toutes circonscriptions confondues, La République En Marche recueille 33.2% des suffrages, plus de 153.000 voix. En deuxième position, la France Insoumise et 73.000 électeurs soit deux fois moins (15.7%). Troisième force de ce scrutin, paradoxalement, le Parti Socialiste (11.9%), 55.000 voix de peu devant le Front National (11.2%) et près de 52.000 bulletins. Les Républicains s'effondrent avec 9.7% des suffrages, 45.000 voix.