Sur la version internet de Marianne, Etienne Girard, plutôt que d'étudier la réalité a souhaité jouer les prophètes. Par un article intitulé "Législatives : à l'Assemblée, Mélenchon sera dépendant… des communistes !" il a écrit en introduction :

"Au vu du premier tour des législatives, rien n'indique que Mélenchon serait majoritaire au sein du Front de gauche à l'Assemblée. Il pourrait devoir lâcher la présidence d'un éventuel groupe commun avec les communistes, et faire des compromis avec ses futurs partenaires...

Ce serait un retour de balancier inespéré pour les communistes. Si Jean-Luc Mélenchon peut rêver, au vu des résultats du premier tour des élections législatives, à la création d'un groupe pour ses forces à l'Assemblée nationale, il risque fort de se trouver dépendant du bon vouloir de ses meilleurs ennemis du Parti communiste (PCF). Ceux-ci seront en effet non seulement incontournables pour créer un groupe - il faut la signature de quinze membres - mais ils seront même peut-être... plus nombreux que les troupes de la France insoumise ! De quoi calmer l'ex-candidat à la présidentielle, qui a récemment comparé le PCF à "la mort" et au "néant".

Dans le détail, sur les quinze meilleurs scores réalisés par l'ex-Front de gauche, onze sont le fait de candidats du Parti communiste, contre seulement deux à la France insoumise (FI) : Jean-Luc Mélenchon et Muriel Ressiguier (Hérault). Clémentine Autain, adhérente du groupuscule Ensemble, ainsi que l'électron libre François Ruffin, soutenu à la fois par FI et par le PCF, complètent le tableau."

 Comme chez nous la DDM, l'article vise à alimenter la "guerre" entre PCF et FI. Il s'appuie sur une part des faits choisis pour alimenter son article à charge. J'ai juste apprécié la contradiction qui débute par "le groupe Front de Gauche" et qui continue par l'expression : "ex-Front de gauche".

La conclusion développe les éléments dramatiques pour la situation de JLM. Un exemple du traitement que les médias imposent à FI. Que le PCF obtienne les meilleurs scores pour lui et que FI fasse la même chose, c'est pas compliqué. J-P Damaggio