Il me paraît toujours très utile de lire avec retard des articles de presse (y compris mes propres articles). En matière électorale chacun est conduit à réfléchir à ses propres pronostics (avec ou sans l'aide de sondages). Par exemple un grand habitué de la vie politique m'avait assuré, par un commentaire sur ce blog, que dans son département la faible notoriété des candidats FI leur assurerait "une gamelle". Ils ont tous fait plus de 10%. Pour le Tarn-et-Garonne c'est Julien Suères qui a été conduit à des erreurs d'analyse. Sur son facebook il se présente comme rédacteur freelance, à Global Connection, Consultant Médias Sociaux au PCF82, Correspondant local de presse écrite, avec des études en journalisme à University of Salford International et il habite Castelsarrasin.

Depuis les élections il a annoncé qu'il a quitté son poste au PCF82 où il a contribué à la mise en œuvre de sa transition numérique, avec création d'une commission numérique au sein du conseil départemental du parti, création et mise place d'une stratégie médias sociaux, donc création d'un site web, d'un blog, d'une chaine Youtube, d'une page Facebook et d'un compte Twitter. Pendant les élections il s'est exprimé deux fois sur son blog Médiapart pour soutenir les candidats du PCF, annonçant que Françoise Tardin était la mieux placée pour être au second tour. Je reprends ce passage et on peut cliquer sur le titre pour avoir l'article entier. 

"Candidate du rassemblement

Après ces trois “challengers”, le choix devient d’autant plus restreint que les candidatures restantes, même si certaines sont tout à fait intéressantes, n’ont que peu de chances de passer le 1er tour. Toujours dans des accords avec le PRG, le PS ne présente pas de candidat sur la 2ème circonscription, nous laissant le choix, encore, entre Sylvia Pinel et EELV. D’un côté, il convient de rappeler que la présidente du PRG a non seulement participé, et voté pour, toutes les mesures les plus régressives du quinquennat Hollande, mais elle se réclame désormais de la majorité présidentielle, et en marche, notamment pour finir de détruire notre code du travail par ordonnance.

Quant à EELV, et bien que présentant une candidature tout à fait intéressante, le parti ne bénéficie plus que du peu de soutien restant du candidat aux présidentielles Benoît Hamon. Une partie d’entre eux ayant déjà annoncé leur soutien à la candidate du Front de Gauche (voir ici). La candidature EELV n’a donc que peu de chances de passer le 1er tour.

Enfin, le candidat de la France Insoumise, mouvement qui aura tant rassemblé durant les présidentielles, et tant divisé pour les législatives, semble camper sur ses idées d’hégémonie (voir mon article du 11 mai ici), à l’image de son leader Jean-Luc Mélenchon. Un groupe, qui se dit de gauche, et qui méprise autant le rassemblement du peuple, suscite, légitimement, la méfiance des électeurs.

Vous comprendrez pourquoi au début de ce billet je parlais de vote utile concernant la candidate du Front de Gauche Françoise Tardin. Elle est la seule alternative, de gauche, crédible sur notre circonscription. Contrairement à Pinel, Albugues et Hamelin, elle se battra pour le progrès social et le vrai renouveau politique. Face au danger du FN, elle représente la seule alternative pour lutter contre les effets néfastes du capitalisme, aux niveaux international, comme national.

"Répartition des richesses, réductions des inégalités, participation citoyenne à la production des richesses, une action forte pour l’écologie, l’Europe au service de l’humain et la promotion du vivre-ensemble", voilà finalement le seul programme “progressiste” et ambitieux pour notre territoire, qui ne manquera pas de servir les intérêts du peuple. Un peuple qu’elle entend bien “faire entrer à l’assemblée” comme le dit son slogan."

 Résultats

1 ) EELV a obtenu presque deux fois plus de voix que Françoise Tardin malgré les inconnus d'EELV qui l'auraient soutenue.

2 ) France insoumise a obtenu presque sept fois plus que Françoise Tardin malgré ses qualités pour rassembler.

3 ) Sylvia Pinel a été élue.

 Je ne sais si la phrase concernant FI : "Un groupe, qui se dit de gauche, et qui méprise autant le rassemblement du peuple, suscite, légitimement, la méfiance des électeurs." a apporté des voix au PCF mais c'est le "légitimement" qui me paraît un abus de langage car d'où vient cette légitimité ? Pour battre Sylvia Pinel, comme pour battre Macron, la force capable d'y arriver c'était France insoumise mais bon, l'histoire continue. J-P Damaggio

 Je note en passant :

Dans les rapports PCF-FI je rappelle : "Malgré l’absence d’accord national, il n’y aura pas de concurrence avec FI dans 29 circonscriptions. Des communistes en mesure de l’emporter ne se verront pas opposer de candidatures FI dans 11 circonscriptions. » (site national du PCF)"

Sauf 2 députés PCF élus en présence de candidats FI, les 9 autres élus l'ont été sans candidats FI. Et l'élection de Mélenchon permet au PCF d'avoir une députée européenne en plus.