La Dépêche reprend un propos de Hamon :

"Dans son discours, M. Hamon a salué les «Insoumis», mais aussi critiqué sans détour le «populisme» de Jean-Luc Mélenchon, qui pour conquérir le vote populaire prend le risque de créer des «ponts intellectuels, des passerelles démocratiques» avec l'extrême droite. «Je n'ai pas le souvenir que les coups d'éclat de Jaurès étaient vestimentaires», a-t-il ironisé, dans une allusion au choix de M. Mélenchon et des députés LFI de se présenter sans cravate à l'Assemblée."

 Astucieux Benoit Hamon ? Les deux extrêmes qui se rencontrent ça va faire partie du discours des prochaines années or Hamon sait très bien que France insoumise n'est ni à l'extrême gauche, ni un créateur de ponts avec le FN.

 Mais la réponse indirecte de Mélenchon n'est pas plus astucieuse dans le cadre d'un entretien publié par le JDD de ce jour :

 "D'ici à la prochaine présidentielle, voulez-vous retisser les fils d'une gauche en lambeaux?

JLM: Ne focalisons pas sur l'ambiance de décomposition de la vieille gauche! Les spasmes d'agonie du PS du PCF, d'EELV, leur échec électoral terrible et celui de leur complicité pour bloquer la percée de La France insoumise, leurs congrès respectifs, la réunion de Hamon : ce ne sont que des entre-soi juxtaposés. Laissons décanter. La vie est ailleurs. Agissons contre le régime! Avançons! Nous avons réuni 7 millions de voix à la présidentielle, bâtis un mouvement de 500.000 personnes autour d'un programme, "L'Avenir en commun", et formé un groupe parlementaire. Le déploiement d'une force nouvelle est en cours. Bienvenue à tout le monde pour y travailler."

 Non le mouvement de 500 000 personnes n'est pas bâti, et plutôt que de l'auto-satisfaction il devrait annoncer publiquement la feuille de route de France insoumise pour les mois qui viennent. J'imagine qu'il sait très bien que "les spasmes d'agonie" ne se décrètent pas. Un nouveau Front de Gauche pourrait rassembler le PCF-Hamon et EELV.

 Pour l'avenir de France insoumise, les amis de Villeneuve sur Lot indiquent :

"Insoumis Villeneuve-sur-Lot 23 juin, 17:11 · 

la dernière réunion au local de campagne s'est tenue lundi soir avec une vingtaine d'insoumis. Beaucoup d'échanges sur la suite à donner à notre groupe de travail.. Où, comment, quand, quoi... pas mal de propositions et surtout l'envie évidente du groupe à continuer à "faire ensemble". Avant de prendre une décision, les insoumis présents ont décidé de programmer une dernière réunion avant l'été qui permettrait à un plus grand nombre de personnes de s'exprimer. Ce sera le lundi 3 juillet à la MVA. A BIENTOT."

 En Tarn et Garonne ils se sont réunis à Moissac le 26 juin.

 On apprend sur le facebook de Sylvie Lespagnolle Labrune :

 "Comme la question est posée de plusieurs côtés: le plan d'action pour "la suite" des Insoumis est l'action. Cet été: caravane des droits sociaux et explication... de l'ordonnance sur le terrain, sous toutes les formes. Fin septembre sera convoquée une assemblée représentative du mouvement. Merci de bien noter que les groupes sur les "élections municipales", les "discussions sur la structuration", les creations de "secteur" ( jeunes, syndicalistes etc) n'ont pas été décidées. Donc elles n'engagent nullement le mouvement "La France Insoumise" qui ne les reconnait pas. Nous sommes un mouvement. Pas un Parti. C'est seulement le programme "l'avenir en commun" et l'action qui nous fédèrent. La tache numéro un de l'été est de faire comprendre dans la profondeur du pays les enjeux et le contenu de la réforme du code du travail que veut le gouvernement. Il faut donc aller partout expliquer. Sinon comment organiser les actions de masse à la rentrée?" Jean-Luc Mélenchon

 Mélenchon espère-t-il décider de tout, à tout moment, et pour tout le monde ? A suivre. J-P Damaggio