La jeune femme arriva devant le théâtre en vélo. Elle l’accrocha avec son cadenas à un socle solide. Un beau vélo à sa taille (petite), un VTT, un moyen de locomotion rapide dans une ville à la circulation difficile.

A la terrasse du café devant le théâtre, une autre jeune femme est assise, seule, devant un Perrier menthe avec à la main un de ces anciens crayons à papier qui ont une gomme à un bout. Elle dessine.

Parfois les dessinateurs s’installent à un terrasse pour dessiner l’ambiance, les gens qui passent c'est-à-dire une scène de la vie courante. Elle dessinait surtout sa propre imagination.

Les deux femmes sont des artistes.

Celle en vélo vient de jouer dans une pièce de théâtre et se lance dans le second théâtre pour jouer la fameuse Juliette.

L’autre, celle de la terrasse, entre aussi pour voir Juliette et va l'observer pour nourrir son imagination. Dessiner le désarroi ? J-P Damaggio