offenbach bruniquel

Cet été, en passant à Briançon on a découvert une grande affiche avec Offenbach en référence. Intrigué, on a découvert que si la formule de Bruniquel n'est pas la même, Jean-Christophe Keck était là aussi à l'œuvre. Il l'indiquait déjà en 2011 dans La Dépêche. J-P Damaggio

 La Dépêche 14 août 2011

Chef d'orchestre de «La Belle Hélène», Jean-Christophe Keck, spécialiste d'Offenbach et figure phare du festival, fait le bilan de cette 15ème édition.

 Jean-Christophe Keck et Frank T'Hézan font le conservatoire ensemble. L'idée d'un évènement musical naît d'un concert à la Gare des Arts, première tentative impulsée à Puycelsi en 1996, sans succès.

 En 1997 à Bruniquel, « Croquefer » est jouée où chante Jean-Christophe Keck, à la 1ère édition du festival. En 1998, il y chante aussi. Absent un an, il revient en 2000, comme chef d'orchestre et ne manquera plus le rendez-vous. En dirigeant l'orchestre, il chante tous les textes: «en cas de trous de mémoire, cela aide les chanteurs. Mais cette année tout s'est bien déroulé», confie-t-il.

 L'orchestre est modifié avec plus de musiciens, et des nouveaux. Sont mêlés musiciens locaux, ceux de l'orchestre du Pasdeloup, plus ancien orchestre français, et ceux de son orchestre des Hautes Alpes : Yoshiko Moriai au piano, Sébastien Mevaere et Julie Chevalier aux flûtes, Nicola Tapella au Hautbois, Guillaume Teruel et Flavio Lodi aux clarinettes, Yannick Fromentin au basson, Fabrice Bourgerie et Laurent Bernardi aux cornets, Jérôme Lézian au trombone, Laurent Carre et Jean Lefevre aux cors et Lydie Bernard à la contrebasse. L'absence de sonorisation a amélioré la qualité sonore.

 Satisfait de son équipe, la configuration de la scène, où se trouve l'orchestre, qui le place de côté et non face aux chanteurs lui complique la direction des solistes : « Mais je viens ici pour mon ami Frank, pas avec mes exigences de musicologue. Ici, chacun essaie de faire le mieux possible avec les moyens disponibles.

 Tout a été monté en 13 jours, c'est très intensif. Ce ne sont vraiment pas des vacances! Et puis le travail en extérieur est difficile ». Les moyens manquent encore autour du festival, empêchant d'avoir plus de musiciens et de chœurs ou de jouer une pièce complète de plus de 2 heures, la version bruniquelaise présentant de nombreuses coupes.

 Au-delà du festival, les échanges continuent puisque chanteurs de la troupe et musiciens sont mobilisés sur d'autres évènements célébrant Offenbach : du 22 au 26 Août à Briançon, du 10 au 17 Mars 2012 à Serres Chevalier. La Dépêche du Midi