Retour à l'actualité.

 Tout soutien de France insoumise (dont je suis) à reçu l'invitation ci-dessous à participer au débat, par une boîte à idées, en prévision d'une Convention nationale qui aura lieu les 14 et 15 octobre.

 "Pour faciliter ce travail, les contributions sont donc limitées à 1000 signes et doivent être rattachées à un thème parmi ceux disponibles ci-dessous.

Quelles campagnes et quels thèmes d’actions pour la France insoumise ?

La France insoumise est un mouvement politique tourné vers l’action et la transformation de la société. Ses membres projettent leurs énergies dans la lutte pour la révolution citoyenne. Il s’agit ici de suggérer des campagnes à mener nationalement comme localement pour les prochains mois.

Quelles modalités d’actions pour la France insoumise ?

Une des raisons du succès de notre mouvement est qu’il permet la multiplicité des formes et des rythmes d’engagement. Notre réflexion doit permettre de conserver cette diversité au-delà des campagnes électorales. Il s’agit ici de proposer des modalités d’actions permettant de conserver le caractère ouvert et large de notre mouvement.

Quels outils pour faciliter la mise en mouvement ?

Un certain nombre d’outils ont été mise en place pendant la campagne présidentielle : plate-forme internet, site matériel, appel aux dons, newsletter. Il s’agit ici de suggérer des améliorations des outils existants et/ou de proposer de nouveaux outils afin de renforcer nos capacités d’actions collectives ou de faciliter la mutualisation des bonnes pratiques.

Quelle organisation pour le mouvement ?

La France insoumise est un mouvement : elle ne dispose donc pas des structures des partis politiques traditionnels mais s’appuie sur ses 5000 groupes d’appui répartis sur tout le territoire. Elle a expérimenté pendant la séquence électorale des modalités d’organisations innovantes (première convention à Lille, processus d’élaboration collective du programme, commission électorale tirée au sort). Il s’agit ici de recenser des premières idées d’organisation d’un mouvement politique novateur et collectif."

 

J'apporte cet élément à titre d'information pour tous, car ça concerne tout le monde. Avec justes quelques remarques. Comme chacun sait, une question contient toujours une part de la réponse. Ici la part de la réponse concerne une opinion plusieurs fois évoquée par JLM : France insoumise est un mouvement pour l'actionDonc l'action est prioritaire sur la réflexion.

Je ne vais pas m'en plaindre à partir du moment où la réflexion est considérée comme une action ! Et en particulier la réflexion sur l'état du monde car sans elle comment bien agir ?

Il est frappant d'observer que la question de l'organisation est la dernière question qui donc découlerait de l'action. Dans les textes de congrès de n'importe quel parti politique l'organisation est aussi le dernier point. Or dans l'action, c'est toujours le premier, y compris pour France insoumise ! Tout a commencé début 2016 quand décision a été prise par le groupe dirigeant du PG, de lancer une plateforme informatique, avec le nom France insoumise, de construire un mouvement à partir de cette plateforme, avec création de groupes d'appui, de décider d'une association de financement, de mettre au point un structure de désignation de candidats aux législatives etc.

A ce jour, après une semaine d'ouverture de la boîte à idées, la question 1 a eu 659 réponses, la question 2, 257 réponses, la question 3, 246 réponses et la dernière question : 361 réponses.

Il est surprenant de constater que la question 1, Quelles campagnes et quels thèmes d’actions pour la France insoumise ?, regroupe le plus grand nombre de réponses alors que c'est la question la plus simple puisque le programme l'avenir en commun définit en principe les thèmes d'action et leur explication.

 Le principe de la boite à idées adressée à des personnes est différent d'une boîte à idées adressée à des structures. Les deux pourraient être complémentaires. Car il reste un problème : à tous les niveaux on découvre des idées totalement contradictoires donc comment dessiner une position commune ? France insoumise ne peut que refuser les tendances sauf que l'entre deux tours de la présidentielle a fait apparaître trois tendances équivalentes : les votes Macron, les votes blancs (dont je suis), les abstentionnistes. L'affichage de ces tendances était nécessaire pour garder l'unité du mouvement mais il recoupe d'autres approches. A suivre. J-P Damaggio