Le positionnement centriste de Macron est plutôt dans la tonalité du Sénat et des grands électeurs ce qui pouvait lui laisser espérer un minime succès. Non seulement il ne gagne rien mais certains de ceux qui l'avaient rejoints n'ont pas été élus ! De 29 il passe à 23 sièges ! Une gifle secondaire vu le mode de scrutin et le fait que les grands électeurs avaient tous étaient élus avant 2016. Si les dirigeants de France insoumise ont préféré ne pas participer (au contraire du PG de 2011 qui avairt eu quelques bons résultats dans le Lot et Lot et Garonne par exemple) le FN continue d'être présent. Pour lui comme pour les autres les commentateurs ont regardé seulement le nombre d'élus. Voici quelques éléments pour comparer le nombre de voix. JP Damaggio

 

FN

2011

2017

Lot et Garonne

1,26

2,38

Pyrénées Orientales

2,51

4,86

Hautes-Pyrénées

1,34

1,45

Landes

0,97

1,45

Pyrénées Atlantiques

0

1,12

Lot

0

0,61

Nord

2,53

4,45

Pas de calais

2,63

6,73

Moselle

3,13

3,91

Meurthe et Moselle

2,20

4,53

Loire

2,85

3,62

Haute-Loire

2,43

3,40

Jura

0,95

2,30

Loiret

0

2,28

Marne

3,57

5,44

Haute-Marne

4,30

6,89

Meuse

3,66

4,53

Morbihan

0,81

1,42

Maine et Loire

0,76

1,49

Oise

3,01

3,47