Un an après les courts métrages étaient de retour à Castelsarrasin.

 

programme-castelsarazin2017

Sur l'article précédent vous retrouverez les liens vers Imagine'in l'organisateur de cette rencontre avec l'aide sympathique du cinéma de la ville. Er comme l'an dernier une réussite totale.

Les reportages restent des portraits d'hommes particuliers. L'un est un agriculteur avec ses vaches Salers, l'autre un homme des forêts et le dernier un forgeron du style moyen-âge. Une pensée plus particulière pour le producteur de fromages qui a permis de voir ce que signifiait même avec des moyens simples, l'exercice compliqué de fabrication du Salers. Beaucoup d'humanité dans des raisons de vivre peu communes.

Pour les fictions je vais retenir celle où le régional de l'étape est le comédien principale, Jacques Canet.

Sur la photo ci-dessous tout est calculé comme dans un bon film de fiction. Le téléphone, le fauteuil, la tapisserie.

Dans le document en pièce jointe le réalisateur explique les dessous des cartes et ça donne à réfléchir sur ce que représente une seule minute de tournage.

Dans_les_coulisses_de_Frigomania

Le film s'appelle donc Frigomania.

Le film que j'ai trouvé le moins convaincant est : de l'aube au crépuscule. Non à cause des images et des techniques employées pour les effets donnés, mais parce que le commentaire était peut-être fait de trop de lieux communs.

Les acteurs et réalisateurs présents dans la salle auront pu noter que l'effert recherché dans le film minute Jour de Chance était totalement réussi. J-P Damaggio

jacques canet