Lundi 16 octobre 18h 30 à 20 h Maison du Peuple Montauban

Débat animé par Jean-Paul Damaggio

Etudier le FN ?

Voici mes réponses à des questions imaginées car je sais que personne ne me les posera.

Etudier le FN, n’est-ce  pas aider le FN ?

Je connais ceux qui me disent depuis des décennies qu’à ne rien dire du FN il s’effondrerait de lui-même. Ce fut la stratégie adoptée par La Dépêche pendant longtemps. On appelle ça « faire l’autruche » ce que je respecte car c’est parfois utile mais qui a prouvé son inefficacité.

 Je voulais dire qu’à étudier le FN c’est sous-entendre qu’il ne suffit pas de l’envoyer dans les roses avec des étiquettes simplistes. C’est donc un cadeau à lui faire !

Je connais ceux qui me disent depuis des décennies que c’est un parti fasciste et basta ! Ils demandent en conséquence son interdiction (ceux qui sont cohérents avec eux-mêmes). Ce fut un temps la marque de fabrique de Charlie Hebdo mais depuis, le FN est toujours là, puis puissant que jamais !

 Bon supposons qu’il faille étudier le FN. Il existe déjà des dizaines de livres donc pourquoi en ajouter un de plus ?

Dans 95% des cas l’étude du FN c’est l’étude de son groupe dirigeant. J’étudie le FN à partir de son électorat, à partir de la base et à partir d’un petit département et j’y trouve plein d’enseignements.

 Erreur car tout le monde sait que le FN est le parti le plus pyramidal qu’on connaisse. L’électorat est donc sous la dépendance des chefs !

Pendant des décennies, j’ai entendu ceux qui me disaient que le FN allait mourir avec Jean-Marie Le Pen. Or dans ma circonscription un candidat s’est mis en photo, pleine page, avec Jean-Marie Le Pen et il a fait moins de 2% !

 Oui parce que c’est sa fille qui continue le FN. Le parti reste dans la famille ! Mais pourquoi répéter, depuis des décennies ?

Car le FN est devenu un parti de premier plan il y a déjà trente ans. Et depuis trente ans, globalement il gagne des électeurs et pourtant ces électeurs ne sont jamais pris au sérieux ! Ils voteraient car ils sont en colère, sur un coup de tête, pour dire NON, bref pour des raisons futiles. Or ça dire depuis trente ans !

 Bien parlons alors de cet électorat !

En 1984 le TetG s’est révélé le parti le plus FN de Midi-Pyrénées. En 2017 le FN est toujours, en TetG, le parti fort de tout Midi-Pyrénées. Certes avec des hauts et des bas qui sont ceux nationaux mais derrière ce fait se cache non pas un coup de colère mais une fidélité. Mon souci n’est pas d’en chercher les causes sociologiques, politiques, sociales etc. Mon souci est seulement de pointer le fait.

 Pour en déduire quoi ?

Que si en 1984 le FN s’est dit qu’il allait devenir un parti puissant, organisé, avec des permanences dans tous les départements, avec des journaux locaux, avec une infiltration dans les syndicats, les associations etc. il a été très vite obligé de revoir son projet. Les électeurs disaient : « on vote FN et c’est tout ! » Au départ on a pensé que c’était par lâcheté, par crainte de s’afficher. Sauf que le phénomène est devenu permanent. Les électeurs ont fait et font le FN plus que les dirigeants du FN font les électeurs ! Pour les autres partis, il y a le clientélisme, le militantisme, les personnalités en pointe localement et d’autres actions réalisées pour gagner un électorat. Pour le FN il a des électeurs sans clientélisme, sans actions locales, sans personnalités visibles. Et le TetG est symbolique de tout ça.

 Le FN c’est juste une affaire de marketing ?

Le marketing est une rencontre entre une cible et un discours dans la plus simple tradition de quête d’un marché. Toute la politique est passée à l’âge du marketing mais au FN la situation est inversée : ce sont les clients qui font le produit ! La marque FN est dessinée par les électeurs. A ce titre, et sur bien d’autres points, le FN est révélateur du monde nouveau qui nous attend.

 Mais alors qui fabrique les électeurs si ce n’est le FN ?

Toute la question est là. Des islamistes augmentent le rejet de l’islam, le FN s’en sert. Les discours des années 80 ne portaient pas sur ce point mais sur le rejet des communistes. Des pouvoirs politiques ne réussissent pas à résoudre les problèmes : le FN s’en sert. Etc. Prenons la laïcité, valeur très populaire en France. Elle est mise à mal, le FN se fait laïque !

Le score du FN témoigne essentiellement des failles de ses adversaires. Il ne témoigne pas de sa propre action politique inexistante !

 Prenons le cas des médias qui furent si utiles à J-M Le Pen ?

Les médias des années 80 adoraient G. Marchais et J-M Le Pen. C’est Le Pen qui a obtenu le plus de soutiens car il a su au mieux se plier dans le système pour prétendre dénoncer le système ! Tout comme ensuite il va se plier aux comportements de ses électeurs ! Le système pyramidal va fonctionner à l’envers. Faute de donner des ordres aux électeurs, Le Pen va en recevoir et renvoyer vers les électeurs le discours qu’ils attendaient.

 Donc l’essentiel ce n’est pas Le Pen mais ses électeurs ?

L’essentiel c’est une société qui produit des nationalistes, des xénophobes, des déclassés, des êtres sans repères.  J-P Damaggio