Je reprends ici un article du blog, alternative LGV Midi-Pyrénées. Je connais le fonctionnement du système depuis tant d'années que je pensais être vacciné contre les infamies mais pn n'arrête as le progrès... J-P D.

 

C'est incroyable, inouï, et même absurde. Aujourd'hui pour une fois je me suis dispensé d'aller écouter la machine à désinformer qui siège au Conseil régional. Mon cardiologue me le déconseille comme à mon ami Claude Semin. Pendant des années le dossier était totalement inconnu du simple citoyen alors qu'il s'agissait de la dépense la plus colossale de toute l'histoire du Sud-ouest mais depuis que le gouvernement plaide la pause pour la LGV, le déchaînement démontre, à qui ne le saurait pas, que, sur ce point au moins, nous ne sommes plus en démocratie.

Pour les autorités qui nous gouvernent j'indique que les pages pro-LGV de La Dépêche indisposent de tonnes de citoyens. Voyons les faits.

 Un sondage

67% des sondés ont entendu parler du projet mais en fait ont surtout entendu un son de cloche sur le projet car jamais La Dépêche (sauf en Lot et Garonne) n'a donné la parole aux promoteurs de l'alternative. France Bleu Toulouse a téléphoné à Claude Semin car la journaliste ne connaît personne en Midi Pyrénées opposé à la LGV ! France 3 a eu l'amabilité de nous interroger trois fois.

Seulement 28% disent que c'est une vraie priorité ! Incroyable avec tout le matraquage subi !

Seulement 3% très opposé et 9% assez opposé. Avec 38% très favorable. Comme le fait observer un ami : et le sondage ne porte pas sur l'augmentation du prix du billet par exemple.

Sondage sur la date d'entrée en fonction ! Avec quelques éléments répondre ?

Et l'Etat si méchant ne va pas tenir ses promesses sur le financement (52%).

Mais 100% dans le Tarn veulent la LGV ! Mais alors pourquoi le Conseil départemental du Tarn a-t-il refusé de payer sa part jusqu'à présent ?

Et vous M. Macron; sachez le 90% de vos électeurs le veulent !

 Pétition

Plus de 13 000 signatures sur toute l'Occitanie. M. Moudenc doit rigoler quand sur Toulouse seulement il annonce (sans que personne ne puisse vérifier) plus de 20 000 signatures ! Et toujours le TGV mis en avant en lieu et place d'une LGV !

Magyd Cherfi a fond pour la LGV !

Parmi les personnalités j'ai le désagrément d'y découvrir Magyd Cherfi.

"Magyd Cherfi, écrivain, artiste

Cela fait plus de 20 ans qu'on l'attend et on se demande ce qui empêche ce projet d'aboutir. Pourquoi ça rame ! On finit par avoir le sentiment d'une forme de dédain, ou de désintérêt, pour le Sud-Ouest, pour ce projet d'axe Bordeaux-Toulouse qui ouvre vers Barcelone et l'Espagne.

Le chef de l'État a récemment réaffirmé la volonté de la France et de l'Italie de relancer le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin. Pourquoi la liaison Bordeaux-Toulouse vers l'Espagne et la Méditerranée ne serait-elle pas aussi importante ? Ils doivent se dire qu'ici, on a les avions. Le train, ils peuvent s'en passer. Mais c'est une erreur de penser cela."

A ne rien connaître au dossier, tu as ton avis et tes amis socialistes t'ayant sollicité, en avant pour la LGV. "On se demande ce qui empêche ce dossier d'aboutir"?

Pour de Paris aller à Barcelone il est bon de passer par Bordeaux ?

Et dès aujourd'hui combien de train Perpignan-Barcelone ?

Et pourquoi oublier dans le battage médiatique Bordeaux-Hendaye ?

Cher Magyd, tu es en bonne compagnie avec l'ex-présidente d'Aerospace Valley, le PDG de Newrest, bien sûr les chefs de Véolia, de la Banque populaire, que des gens qui ont le souci permanent des citoyens qui tous les matins rament dans les trains du quotidien.

Le plus beau c'est le responsable de la FNAUT

"Bruno Gazeau, pésident de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT)

J'ai pris récemment la ligne Paris-Toulouse. Il y avait un monde fou. Le TGV s'est rempli à Bordeaux, puis à Montauban et Agen. C'était impressionnant. La Fnaut, que je préside, est favorable à la LGV Bordeaux-Toulouse pour deux raisons : d'une part la métropole toulousaine et sa région ne peuvent rester à l'écart des grandes lignes ferroviaires européennes au risque de freiner le développement économique. D'autre part, il faut une ligne nouvelle car les sorties ferroviaires de Bordeaux et Toulouse sont tellement saturées qu'il est difficile, voire impossible, de faire circuler de nouveaux TER. Pour concurrencer l'avion et éviter la perspective d'un nouvel aéroport, le projet de LGV nous paraît pertinent."

M. Cazeau, qui vous informe ? Pouvez-vous me dire combien de trains circulent entre Montauban et Toulouse ? Et le nouvel aéroport, avec l'accord des Chinois propriétaires de Blagnac ? 

 Même TF1 est dans le coup : Un tel battage devait aller jusqu'à TF1. C'est fait.

 Et pendant ce temps ?

Des habitants de Fenouillet m'interrogent sur le devenir de la gare de Fenouillet. Alors que la mise entre parenthèse de la LGV devrait inciter à travailler enfin à l'alternative, il n'y a pas d'alternative ! Alors que le train du quotidien rame à Toulouse, il est oublié. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'à dépenser 10 milliards pour la LGV on va rendre service au TER, quand il suffirait d'un milliard pour déjà, de toute urgence, l'améliorer aux heures de pointe et pas seulement sur Montauban-Toulouse mais sur l'ensemble des arrivées à Matabiau.

La colère contre le train est aujourd'hui partout, à cause des prix, des retards, des arrêts supprimés etc. Et je l'écris avec douleur, l'intoxication va aggraver le mal. 

Quand aurons nous un tel battage pour les millions de gens qui prennent le train pour aller au travail ? Ce sont eux qui sont dédaignés ! 

J-P Damaggio