salta_ville

Dans le nord-ouest de l'Argentine, il existe une ville magnifique qui s'appelle Salta. Dans les maternités publiques ou privées, tous les deux jours, en 2016, une gamine de moins de quinze ans vient accoucher. Oui, vous avez bien lu, une tous les deux jours !

Pour 500 000 habitants.

Le phénomène est devenu une information le jour où Carla Torres, une jeune fille de 16 ans est morte d'hémorragie suite à un accouchement. Le deuxième accouchement. Oui, vous avez bien lu, le deuxième accouchement. Un enfant de deux ans est orphelin ! Elle tétait encore au sein de sa mère absente à présent. En soutien, le gouvernement a envoyé quelques boîtes de lait. Du côté de l'enfant tout va bien. La grand-mère a donc deux petits à s'occuper.

Dans notre monde moderne j'en entends qui vont me dire que la dite grand-mère n'avait qu'à s'occuper un peu mieux de sa fille… Car de toute éternité les coupables seront les vicitmes !

Si en 2016, une fille de moins de quinze ans est venu accoucher tous les deux jours, ce fut aussi le cas de 4669 adolescentes de 15 à 19 ans. Soit 13 enfants par jour pour cette classe d'âge (soit 20% du total) . Les grands-mères qui s'occupent mal de leurs filles sont donc nombreuses…

En fait il s'agit le plus souvent d'abus sexuels internes aux familles, abus sexuels dans le sens où les victimes, même si elles sont consentantes, sont ignorantes des suites. Puis quand l'annonce du bébé est claire le fait est classé normal.

En espagnol on dit embarazo pour grossesse, embarazo qui fait penser à embarrasser mais les autorités ne s'embarrassent pas du problème. Le droit d'avorter existe quand la vie de la femme est en question mais il est montré du doigt et de toute façon qu'est-ce que c'est une femme en danger ?

Comme trop souvent il me manque les mots pour dire cette situation de l'enfance, pour dire mon émotion à lire de telles informations. J-P Damaggio