autonomia-referendum-675

 

En Lombardie l'essai de vote électronique a été un flop. Il a fallu longtemps pour avoir les résultats du référendum y compris le taux de participation qui s'il est inférieur à 50% annule l'élection.

Et en Lombardie ce taux a frôlé seulement le 39% avec des écarts entre Milan 31% et Bergamo 47%.

Mais le OUI a été massif avec 95% car vu le mode de scrutin ceux qui votent NON préfèrent s'abstenir pour empêcher de passer la barre du 50% de participation.

Inversement la Vénétie avec son vieux mode de vote ordinaire a pu donner les résultats plus rapidement et avec une participation beaucoup plus forte, 57% et un Oui tout aussi massif 98%.

Ce référendum qui visait à demander sous le terme d'autonomie, à ce que fiscalement l'argent reste dans les régions d'origine, était proposé par La Ligue du Nord avec le soutien de Forza Italia et du Mouvement Cinq Etoiles.

Les deux dirigeants de la Ligue Roberto Maroni et Luca Zaia vont demander plus de compétences renforcées en matière d'infrastructures, de santé ou d'éducation, au gouvernement italien. Les référendums sont seulement consultatifs même quand le 50% de participation est obtenu, mais dans la tradition italienne de la négociation permanente, la Ligue du Nord se sent plus forte, surtout en prévision des prochaines législatives.

Le Mouvement cinq étoiles peut-il tirer les marrons du feu ? Pour le moment les sondages donnent toujours le PD en tête avec 28% et juste derrière le 5 étoiles avec 27%. La Ligue et Forza Italia restent à 13%. Aussi comme il est aisé de le vérifier sur le blog de Beppe Grillo l'important n'est pas ce type de référendum (aucune référence) mais les élections en Sicile qui pourraient donner le ton de l'année 2018.

J-P Damaggio