education

Les débats sur la question du second tour démontrent qu'avec le Frente amplio on est beaucoup plus prêt du Front de Gauche que de France insoumise (malgré l'enthousiasme de Mélenchon et ses amis). Un des partis, Gauche autonome, vient de fixer les 9 conditions pour un soutien au socialiste au second tour. Autant dire que pas une seule des conditions n'est acceptable pour ce parti soutenu par la démocratie chrétienne.

Elles ressemblent beaucoup aux axes de lutte de France insoumise ou du PCF même si le PC Chilien ne les retient pas. Il est prévisible que les poids lourds du Frente amplio vont se montrer plus conciliant et provoquer des divisions. A suivre. JP D

 

Conditions de Gauche autonome pour appeler à voter PS au second tour

1. Réorienter les ressources publiques destinées aujourd'hui à l'éducation et à la banque à but lucratif vers le renforcement et l'expansion de l'éducation publique, er en finir avec le crédit avec aval de l'Etat et en cautionnant les dettes d'études.

2. Retirer les AFP [le système par capitalisation] du système de retraite et construire un système basé sur les principes de la sécurité sociale.

3. Garantir la négociation collective par branche, secteur ou industrie; le droit à une grève effective et à un salaire et traitement égal selon le sexe et la condition contractuelle.

4. Créer une assurance maladie unique qui, par le biais des cotisations et des impôts, finance un plan de santé universel, public et solidaire. Arrêtez le transfert de ressources publiques vers des prestataires à but lucratif et des concessions hospitalières.

5. Garantir l'avortement légal, reconnaître l'identité de genre gratuite et promouvoir des politiques de reconnaissance du travail de reproduction et de soin.

6. Assumer une politique de vérité, de mémoire et de justice pour les violations des droits de l'homme, en fermant Punta Peuco sans impunité et en levant le secret imposé sur le rapport Valech I.

7. Annuler et remplacer la Loi sur les pêches, en tant que législation établie en vertu de la corruption.

8. Ne pas nommer à des postes gouvernementaux d'anciens membres de conseils d'administration ou de dirigeants de sociétés liées à l'entreprise avec des droits fondamentaux et / ou des biens stratégiques communs pour le pays.

9. La sortie constitutionnelle du néolibéralisme à travers une Assemblée Constituante, s'engageant à promouvoir les points soulignés ci-dessus et le déclin de la subsidiarité dans les droits sociaux.