C'est le Congrès des écrivains de 1937 qui m'a poussé vers Jean Cassou.

Mais seulement le Cassou de 1935-1938.

Je l'avais noté en tant que Résistant à Toulouse. Mais c'est tout.

Avec l'actuel n° de la revue Europe il est possible de découvrir l'ensemble du personnage si contradictoire :

- Passionné par l'Espagne… où il est si peu allé.

- Passionné par le XIXe siècle… tout en s'activant profondément dans le sien.

- Aux côtés des communistes… mais globalement anarchiste.

- Ecrivain avant tout… marqué par la peinture.

 etc...

J'aurai dû lire son livre sur le Quarante-huitard. J-P Damaggio

 

Les textes de Cassou sur ce blog

Jean Cassou au Congrès de 1935

Cassou, sur le renégat

Machado vu par Cassou

Cassou de 1933 à 1936

De Musil à Cassou en 1935

De Musil à Cassou en 1935 (suite 2)

1937 : Jean Cassou au Congrès des écrivains

Jean Cassou, 1937, l'Espagne

Jean Cassou et le génie de 48 en 1938

Cassou et les symbolistes