Cassou dans LA_REVUE_DES_VIVANTS_avril__1931

Je ne connaissais pas l'étrange Revue des Vivants d'Henry de Jouvenel. Je dis étrange par les signataires qui y sont rassemblés, où Wurmser pouvait y trouver place à côté de Pozner ou de Cassou et de tant d'autres, elle témoigne d'un grand esprit d'ouverture.

Cassou s'y est exprimé plusieurs fois et ce témoignage de 1931, au coeur de la victoire électorale des Républicains, me semble éclairant sur bien des points.

Sa passion pour l'Espagne est telle que, naïveté oblige, il voit vite la grandeur du pays, là où il n'y avait qu'un moment éphémère. César Vallejo qui au même moment était à Madrid a, inversement, était désolé face à tant d'inconscience. Appeler Révolution une simpe victoire électorale, c'était se préparer des lendemains qui en effet, ont vite déchantés. Surtout en 1934 quand, dans les Asturies, Franco va expérimenter le massacre de masse sans être inquiété le jour où une nouvelle victoire électorale devait annoncer le retour d'une révolution. J-P Damaggio