jennar 2

Sincère, honnête, engagé, généreux, Raoul-Marc Jennar a toutes les qualités pour se faire écraser par les "appareils politiques". Mais bon, il a essayé et il présente à présent une liste de déceptions sur lesquelles je reviendrai.

Aujourd'hui je note seulement son action concrète en Tarn-et-Garonne qui nous renvoie à des points cruciaux :

- l'histoire d'ATTAC qui souleva beaucoup d'enthousiasme avant de regresser au même rythme que le rêve de Porto Alegre.

- la campagne Bové où là ce ne sont pas les appareils qui vont décevoir, et Jennar aurait pu écrire quelques lignes sur ce point.

Pour le moment seulement quelques faits liés à ATTAC, au groupe politique local Gauche 92 (affilié à ce moment là aux Alternatifs) et son journal Point Gauche !.

Jennar présent pour une réunion publique le 1er mars 2004 à Montauban avec ATTAC.

jennar 1 (1)

En mars 2004 il apparaît dans le paysage politique avec un appel que le journal Point Gauche ! (n°72) publie et appuie. Puis c'est le débat sur les élections européennes. Dans Point Gauche ! numéro 74 de juin 2004 Gauche 92 fait le point sur le sujet. Le groupe avait proposé des listes unitaires avec une nouveauté pour en signifier le sens : Raoul Marc Jennar en tête de liste pour le secteur Grand Sud-Ouest où il habite (il avait si je me souviens bien travaillé pour les élus européens du PCF). C'est le moment où la France est divisé en neuf cironceriptions. Le PCF, au nom de l'unité, a imposé des communistes en tête partout ! Seul celui qui est en tête peut espérer être élu.

Au même moment, dans la mouvance d'ATTAC avec Dominique Mourlane en pointe, une idée de liste altermondialiste a été en gestation. Sans succès.

dessin jennar

Enfin au même moment le syndicaliste José Bové manifeste son intention d'entrer en politique (après avoir dit tout le mal possible sur la politique). Vice-président d'ATTAC il a signé un texte avec Jacques Delors et plusieurs membres de l'Internationale socialiste ! (fait qui a été oublié par la suite).

 Dans Point Gauche ! n°76 je rends compte du passage de Raoul Marc Jennar à l'Université d'été des Alternatifs (la seule à laquelle j'ai participé). Si les élections européennes sont passées la question européenne reste en première ligne avec en vue le référendum de 2005.

Toujours sur Point Gauche ! n°80 un article rend compte du nouveau passage à Montauban de Raoul Marc Jennar dans le cadre de la bataille contre le TCE. Toujours ATTAC en première ligne.

 Il y a eu ensuite un dernier débat au sujet des CUAL le 22 septembre 2006 (annoncé mais sans compte-rendu sur Point Gauche !).

 Jennar va revenir à Moissac dans le cadre de la campagne Bové, réunion dont j'étais la cheville ouvrière (j'ai eu l'occasion de parler avec Jennar pendant le repas au restaurant) mais qui, paradoxe, m'a dissuadé de poursuivre en faveur de Bové !

 Puis nous avons perdu de vue localement Raoul-Marc Jennar.

Simple observation : Jennar pouvait rassembler un nombre de participants (autour de 200) sans équivalent avec celui qu'un dirigeant politique pouvait rassembler !

 Ensuite, à partir de 2009, je suis passé sur internet avec deux clins d'œil en plus à Jennar.

Article 2012 : reprise d'un entretien avec Jennar publié sur le Nouvel Obs le 15 avril 1993.

Un article de réflexion sur Législative et présidentielle juin 2012

Jean-Paul Damaggio

P.S. Un mot sur le dessin : Dans le numéro précédent une direcrice du musée avait été dessinée nue et avait répondu que c'était prce qu'elle était une femme. Aors Rosendo Li a pris une sculpture du musée et dessiné l'Héraclès de Bourdelle, pour, à l'encre de Chine sur papier 29,5x21 cm 2006, y caser la tête de Jennar.