Participation la plus haute de l'histoire : 81,5%

La proportionnelle permet de se référer au nombre d'élus, décisif pour faire une majorité.

Nombre de députés 2015, 2017 et voix et pourcentage 2017

 

2015

2017

Voix 2017

% 2017

CUP

10

4

193 352

4,45

Pd Cat

62

34

940602

21,6

ERC

32

920 407

21,3

C C

11

8

323 695

7,4

PSC

16

17

602 969

13,8

Ciudadans

25

37

1102099

25,3

PP

11

3

184 108

4,2

 Rajoy a perdu et son chef de cabinet Jorge Moragas a démissionné.

Mais le bilan est clair les vrais perdants sont ceux qui sont plutôt à gauche : ERC, CUP, Catalogne en commun (CC).

Donc Rajoy a gagné mais pour  laisser bientôt place à une autre droite !

Et aussi Rajoy a gagné car il a obtenu un face à face encore plus sévère entre les deux blocs.

En effet, pour la première fois en Catalogne pour les élections autonomistes un parti non catalanistes est en tête ! De l'autre côté la victoire de Puigdemont au sein des catalanistes  va augmenter les tensions. Y compris au sein des indépendentistes. Les hommes de son camp ont évité la prison mais pas les dirigeants d'ERC qui étaient pourtant plus conciliants !

ERC demande à la CUP d'enter dans un gouvernement sauf que conformément à la campagne ERC ne propose plus une déclaration unilatérale d'indépendance. C'est d'ailleurs ce qui, au fil des jours, a réduit son électorat. Les électeurs et électrices ont préféré se tourner vers les positions les plus dures. Ceux qui pouvaient calmer l'affrontement, ERC et CC sont les perdants. Vont-ils un jour fusionner ? Donc quelle coalition pour gouverner ?

Toutes les propositions sont irréalisables.

Puigdemont propose une rencontre avec Rajoy hors d'Espagne !

ERC propose un gouvernement ERC, PdeCast, CUP.

A suivre les logiques mises en place nous allons vers des affrontements de plus en plus vifs en Catalogne et Rajoy pourra dire qu'il en est à l'origine car à ce jour encore, en nombre de voix l'Indépendance n'est pas majoritaire. Mais si cet état de fait peut lui assurer plus de soutiens à travers le reste de l'Espagne, c'est tout bénéfice pour lui !

A mes yeux une des leçons touche également à la proportionnelle. Les électrices et les électeurs sont exclus des coalitions possibles pour gouverner. J-P Damaggio