victimes des stérilisations forcées

Tout d'abord je tiens à le rappeler aux médias français, ils se trompent quand ils écrivent comme Le Monde qu'"Alberto Fujimori a été gracié de sa condamnation à vingt-cinq ans de prison pour les crimes commis dans le cadre de la guerre contre la guérilla du Sentier lumineux".

Les calculs macabres indiquent que 60% des disparus et morts (70 000 en douze ans) seraient le fait du Sentier lumineux et 30% le fait de l'armée (le reste par d'autres) mais Fujimori n'a pas été condamné pour de tels massacres mais pour d'autres, commis sans aucun lien avec cette guerre interne, par des paramilitaires soutenus par le régime, je fais référence au Groupe Colina.

Il a également était condamné pour corruption.

pas d'oubli pas de pardon

S'il conserve de nombreux appuis si bien que sa fille a eu 49% des voix aux dernières présidentielles c'est qu'en effet beaucoup de gens continuent de penser - que c'est lui qui a mis fin aux actions terroristes du groupe Sentier lumineux - grâce à une stratégie populiste qui n'a pas pu être mise à mal par les forces de gauche.

Et cette libération lui donne totalement raison puisque PPK (Pedro Pablo Kuczynski) qui était contre sa fille se révèle aussi corrompu que lui !

Pour voir les réactions au Pérou je suis allé voir du côté de la ville de Piura, tout au nord que je connais un peu.

La vidéo de la manifestation

manif à Piura

 La première surprise c'est la jeunesse des manifestants. Cette histoire est maintenant ancienne dans un continent, les Amériques, où l'oubli est toujours un train à grande vitesse, et pourtant des jeunes de 20 ans sont dans la rue ! (en tenue estivale dans la ville de l'éternel été).

La deuxième surprise c'est la présence massive de femmes et on ne le voit pas sur la photo du haut mais la banderole en rouge sur la gauche dénonce la stérilisation forcées des femmes, un autre élément sans rapport avec le Sentier lumineux.

On peut remarquer que les banderoles sont manuscrites. Sur la dernière photo il y a l'image d'un jeune sans doute une des victimes de Fujimori-Montesinos. Pour des crimes inventés Lori Berenson membre du MRTA a subi 20 ans de prison. J-P Damaggio