argentine-billet-evita-26573

Le voyageur doit commencer par se familiariser avec la monnaie du pays, le peso.

Le peso est aussi en Colombie, Chili, Mexique, Uruguay. Le nom rappelle que la monnaie est décidée au départ par son poids, le peso.

D'autres pays se distinguent : Boliviano (Bolivie), Bolivar (Venezuela), Cordoba (Nicaragua), el sol (Pérou).

 Parmi les nombreux rêves des autorités argentines il y a eu celui de Menem qui a cru qu’il pourrait conserver la parité dollar-peso jusqu’à cette fatale année 2001 quand subitement les Argentins ont compris que le système allait s’effondrer et se sont donc précipités pour retirer leur argent. Dans n’importe quel pays du monde, si les habitants se précipitaient pour retirer leur argent, il y aurait faillite générale des banques. Il y a bien eu faillite générale, révolte générale et une crise sans nom qui fait qu’aujourd’hui avec 1 dollar vous avez 20 pesos ! L’euro valant un peu plus que le dollar disons qu’avec un euro vous avez 22 pesos (le cours officiel allant presque jusqu’à 24).

Nous avions été avertis : il fallait mieux prendre des euros à changer que de se fier à la carte bancaire qui cependant peut s’utiliser dans les hôtels. Dans des restaurants ou autres magasins, en réponse à la campagne nationale rappelant qu’il est interdit de refuser la dite carte, il y a des affichettes indiquant que temporaorement cet usage est impossible.

Nous essaierons cependant une fois la carte bancaire. Pour 53 euros j’ai eu 1100 pesos. A 22 euros j’aurais eu 1066 pesos. En fait la banque ayant compté au change normal (presque 24 euros) soit 1272 euros, la commission qu’elle prend (plus de 10%) fait que l’opération est moins coûteuse qu’on ne le pensait. Dans les hôtels ils comptaient le plus souvent l’euro à 20 pesos et finalement il était préférable de payer avec carte.

 Finalement nous avons changé deux fois dans des aéroports et deux fois dans des bureaux de change. Nous n’avons pas été gêné par les grosses coupures car en fait c’est le billet de 100 pesos (entre 4 et 5 euros) qui domine (d’où la grosse épaisseur quand on change 500 euros puisque ça fait 12 000 pesos donc 120 billets !). Dans les autres pays d’Amérique latine c’était beaucoup plus souvent la course à la monnaie (ils ont bien la pièce de deux euros mais c’est rare, tout le reste est en billet).

 Pour avoir une idée des prix, le super est à 1,2 euros, le journal est un peu plus cher que chez nous (1,3) mais il existe des variations, et un beef de chorizo environ à 10 euros.

Qui est donc cette belle femme sur le nouveau billet de 100 euros ? L'inévitable Eva qui est enore partout en Argentine. Même sur le billet le plus populaire ....

JPD