Après les attaques racistes l'élection italienne s'est invitée sur nos écrans comme si elle ne pouvait pas l'être en dehors de ces drames. Et le retour de Berlusconi est monté en épingle car Berlusconi ça marche.

Le dernier sondage (ensuite il ne peut plus y en avoir) indique : le Mouvement cinq étoiles (M5S) reste le favori avec 27,8% devant le parti au pouvoir le PD 21,9% et enfin Forza Italia avec 16,3%. Ce sondage très précis montre donc qu'aucune majorité semble possible. Comme en Espagne, comme en Allemagne… mais avec quelles alliances à Rome ?

Si Forza Italia est seulement à 16% le parti peut s'allier avec d'autres comme la Lega qui serait à 13% avec même un score de 7% dans le Sud ce qui change la nature de ce parti qui de régionaliste deviendrait national.

Si on ajoute l'extrême droite de Fratelli d'Italia avec 4,8% La droite peut arriver en tête.

Pour le PD il peut juste espérer quelques appuis du 4% du parti de Emma Bonino.

Le M5s pourrait donc arriver en tête mais sans alliés il est bloqué. C'est au Sud qu'il aurait ses meilleurs résultats (jusqu'à 38%).

Donc la droite aurait entre 263 et 273 élus, le PD et ses alliés entre 141-151 et le M5S entre 174 et 184. Une alliance PD M5S pour arrêter la droite ?

La gauche radicale ou simplement authentique Liberi e Uguali serait à 6%.

A suivre. JPD

Article précédent : ICI.