el-grito

Rien de mieux que d'aller sur le site de ciné latino pour en apprendre plus.

http://www.cinelatino.fr/

Après l'échec de la campagne Juquin en 1988, des anciens communistes en ont tiré la leçon : plutôt que de rester dans le cercle ouvrons-nous au monde. Ils avaient des liens avec l'Amérique latine et va débuter une aventure qui va durer longtemps. Suivant le principe : cessons de parler et passons à l'action.

On peut penser qu'à Toulouse le pari était gagné d'avance mais rien ne se gagne d'avance.

Je me souviens de ces films en version originale dont la traduction défilait plus ou moins bien sur un bandeau électronique. Les modifications étaient nombreuses car le dfestival repose sur des rencontres avec les auteurs qui parfois n'arrivaient pas à l'heure.

Le succès populaire était évident dès le départ mais encore fallait-il assurer le solidité financière.

Bref, à travers ce festival je suis devenu encore plus latino et un latino mieux informé. JPD

Voici le ca d'un film sur 1968 (voir photo)

Censuré jusque dans les années 1990, ce documentaire tourné par des étudiants en cinéma du CUEC suit le mouvement étudiant depuis ses débuts le 26 juillet 1968. À travers une objectivité radicale, le parti pris consiste à restituer l’enregistrement de l’enchaînement des faits qui ont mené au massacre des étudiants le 2 octobre 1968. Les témoignages de la journaliste italienne Oriana Falacci, qui a pris part au mouvement, viennent en voix off clarifier et dramatiser certaines situations clefs.