paysans_bretons

paysans bretons

C’est seulement en travaillant à ma brochure de 2008 sur Mai 68 que j’ai pris conscience de la révolte des paysans à ce moment là. Puis les mémoires de Paul Ardouin m’ont incité à aller voir plus loin, lui dont j’avais découvert et repris un document de 68 publié par La Dépêche.

C’est surtout le cas du Gers qui m’avait laissé pantois.

Puis je suis passé par le cas du Lot et Garonne.

Et à présent avec un article de Marianne je découvre le cas breton (cliquez sur le lien).

Nous avons la preuve que l’histoire de mai 68 est encore à écrire et comme toujours, pour sortir des lieux communs, il est vital de s’écarter des lieux de pouvoir.

En Lot et Garonne pas d’unité entre la manif FDSEA qui a lieu le 24 et celle ce la CGT qui a lieu le 25 or le PCF est à la tête des deux organisations.

A Castelsarrasin unité entre ouvriers et paysans.

A Nantes unité entre ouvriers et paysans sous l’égide du PSU qui occupe des postes de pouvoir à la FDSEA et à la CFDT.

Des histoires parallèles mais différentes et dans la différence se révèle des conceptions de 68.

J’apprends que chez CAIRN un livre existe sur les révoltes paysannes en 68. Je vais m’y plonger pour contribuer à une articulation générale. JPD