SNI 82

Juste après les événements le SNI (syndicat national des instituteurs, le seul syndicat des instits dans le 82) a tenu son congrès annuel.

Le document utilisé est le bulletin local d’août-septembre-octobre 1968.

Le responsable d’alors est M. Laurentie instituteur à Monbéqui. Le trésorier est M. Valmary et l’adjointe Mme Larbaudie. Les secrétaires généraux adjoints sont M. Coural, M. Demeurs et M. Savinien.

Les autres membres du bureau sont Besombes, Biarc, Mme Ligou, Poux, Maloubier, Mariet et Tourde.

Parmi eux M. Mariet est le responsable de la FEN qui regroupe les syndicats de l’éducation nationale.

On note la présence de deux membres «minoritaires» : Demeurs et Maloubier. Mais «le révélateur 68» va changer les choses puisqu’ils vont appeler à voter NON au rapport moral ce qui n’était pas le cas auparavant.

Comme à la FNSEA, mais pour des raisons très différentes, on assiste après le mois de mai, à une division syndicale. Beaucoup plus tard, d’un côté elle donnera naissance à la Confédération paysanne, et de l’autre à la FSU.

On apprend que dans l’Inspection académique occupée siégeait le comité de grève. JPD

Bulletin_du_SNI_Tarn_et_Garonne

 

Débat_syndical_après_68_dans_le_82