eugène descamps

Voici le témoignage du dirigeant de la CFDT dans le journal de son syndicat en 1978.

 Entretien_avec_Eugène_Descamps

Si on compare avec le témoignage de Georges Séguy il y a deux points communs : l'importance de l'accord commun CGT-CFDT en 1966 et le fait que patrons et syndicats refusaient de négocier. Pour le reste Séguy vante les mérites de la CGT et Descamps ceux de la CFDT d'où le rôle de l'historien qui va confronter les points de vue. Mais pas seulement. L'historien doit saisir la mécanique, la logique de l'histoire. Je prends un exemple : les deux syndicats ne parlent pas de FO or s'ils s'unissent, c'est pour faire contre-poids à FO ! FO permet de contester l'absence de dialogue entre syndicats et patrons puisque FO a signé un accord avec le CNPF qui a permis d'obtenir la quatrième semaine de congés payés que l'Etat a ensuite généralisé à toutes les entreprises le 2 mai 1968 ! Et si le CNPF signe avec FO c'est justement pour marginaliser CGT-CFDT ! L'étude de l'histoire c'est l'étude de l'évolution du rapport des forces à partir d'une grabde connaissance des réalités. J-P Damaggio